Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/297

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Ελεγον δὲ πολλοὶ ἐξ αὐτῶν· δαιμόνιον ἐχει ϰαὶ μαίνεται· τί αὐτοῦ ἀϰούετε ;

Αλλοι ἔλεγον· ταῦτα τί ῥήματα οὐϰ ἔστι δαιμονεζομένου· μὴ δαιηόνιον, δύναται τυφλῶν ὀφθαλμοὺς ἀνοίγειν.


Jean, x, 19. Alors il y eut encore de la division entre les Juifs à cause de ce discours. La division s’éleva de nouveau parmi les Juifs à cause de ces paroles.
20. Et plusieurs d’entre eux disaient : Il est possédé du démon, et il est hors de sens ; pourquoi l’écoutez-vous ? Plusieurs d’entre eux disaient : Il est possédé ; pourquoi l’écouter ?
21. Les autres disaient : Ce ne sont pas là les discours d’un démoniaque ; le démon peut-il ouvrir les yeux des aveugles ? Les autres disaient : Ce ne sont pas là les paroles d’un possédé. Le possédé ne peut pas ouvrir les yeux des aveugles.


Dans les deux chapitres précédents, Jésus dit que tout le culte des Juifs est faux, que la loi de Moïse est pleine de contradictions et de mensonges, qu’ils ignorent Dieu, et servent le diable, en l’appelant Dieu ; et il dit que lui leur donne la doctrine du vrai culte de Dieu par les actes.

À leurs questions sur les preuves de la véracité de sa doctrine, il dit que sa doctrine n’est pas à lui, qu’elle est à celui de qui nous tous sommes nés — la doctrine de la vie, et que pour savoir si sa doctrine est vraie, il faut vivre selon elle, comme il l’enseigne. Celui qui vivra ainsi deviendra libre. Il n’y aura pour lui ni crainte, ni mal, ni même la mort. Celui qui vivra ainsi se sentira participer au commencement de la vie — Dieu.