Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/328

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


il a ressuscité Lazare et ne lui a pas fait pousser des ailes et deux têtes ? et nous devons reconnaître que dans cet acte de Dieu, avec sa puissance ne s’est pas exprimée sa sagesse.

On dit que Jésus ressuscita Lazare parce qu’il avait pitié de ses sœurs. Cela n’est pas divin.

Mais négligeons cela aussi. La puissance de Dieu se manifeste pour prouver sa véracité. Mais si nous admettons cela, nous devons nous demander quel lien existe entre la véracité de Dieu et la résurrection de Lazare.

Je doute que la pièce de monnaie qu’on me donne est en or ; on me démontre que cette pièce a une qualité, par exemple, qu’elle sonne bien.

Il a ressuscité Lazare et la pièce de monnaie sonne comme une pièce d’or ; mais par quoi cela me prouve-t-il que Jésus est Dieu et que la pièce est en or ? Il n’y a aucun lien causal.

Mais oublions cela aussi et admettons que le miracle atteste la divinité. Jésus a prouvé sa divinité en ressuscitant un mort. Mais c’est là une mauvaise preuve de sa divinité puisque les sorciers ressuscitent aussi, et que les spirites ont matérialisé Ketty King ; les apôtres et les reliques des saints ont aussi fait des résurrections. Si Dieu voulait prouver sa puissance par un acte extraordinaire, il aurait pu en choisir un que personne ne pût imiter ; faire une étoile rectangulaire, par exemple.