Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/346

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Et Jésus dit : Ma doctrine est le réveil de la vie. Celui qui croit en ma doctrine vivra même s’il meurt physiquement. Celui qui est vivant ne meurt pas.

Mais les Juifs ne savaient que décider à son égard et ne pouvaient le condamner.

De nouveau Jésus se rendit au delà du Jourdain et y demeura.

Et plusieurs crurent en sa doctrine et disaient qu’elle était vraie de même que la doctrine de Jean. Ainsi plusieurs crurent en sa doctrine.

Une fois Jésus demanda à ses disciples : Dites-moi comment les hommes ont compris ma doctrine sur le Fils de Dieu et le fils de l’homme ?

Ils lui dirent : Les uns comprennent de la même façon que la doctrine de Jean ; les autres comme la prophétie d’Élie ; d’autres encore disent qu’elle ressemble à la doctrine de Jérémie et ils comprennent que tu es prophète.

Il dit : Et vous, comment comprenez-vous ma doctrine ?

Et Simon Pierre lui dit : Selon moi, ta doctrine consiste en ceci : que tu es le fils élu du Dieu vivant. Tu enseignes que Dieu est la vie de l’homme.

Jésus lui dit : Tu es heureux, Simon, d’avoir compris cela. Ce n’est pas un homme qui pouvait te le révéler. Si tu l’as compris c’est que Dieu, en toi, te l’a révélé. Ce n’est pas un raisonnement ordinaire,