Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/360

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


plus grand parmi vous soit comme le moindre, et celui qui gouverne, comme celui qui sert. considéré comme le serviteur est avant tous.
Matthieu, xx, 28. Comme le Fils de l’homme est venu non pour être servi mais pour servir, et donner sa vie pour la rançon de plusieurs. Car le fils de l’homme n’est pas venu pour qu’on le serve mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la plus grande chose 1).

Remarques.

1) Πολλὰ, au pluriel, signifie : la chose importante, la plus grande chose.


Le dernier verset, source principale du malentendu duquel est sorti le dogme stupide et immoral de la rédemption, a pourtant une signification très simple et très claire, qui résulte nettement du sens de tout le passage. Le fils de l’homme, l’homme unique de la divinité, se trouve chez tous les hommes. L’existence du fils de l’homme n’a d’autre fin que de retourner à la source : Dieu. L’entendement du Dieu unique en tous les hommes c’est ce que nous appelons la vie. En retournant à la source unique, le fils de l’homme rétablit son unité. De cela découle l’amour des hommes entre eux. De cela découle le premier commandement : l’amour de Dieu, et le second, qui lui est semblable : l’amour du prochain.

La vie terrestre n’est que pour être donnée en rançon pour la vraie vie. Les fils de Zébédée veulent être aussi sages que Jésus-Christ. Il leur