Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol22.djvu/426

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


boucs. Et aux premiers il dit : Venez et recevez ce qui vous est destiné depuis le commencement du monde, c’est-à-dire recevez cette vie non charnelle, la vie de l’esprit, qui n’a ni commencement ni fin et que vous avez retenue en vous.