Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol26.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nourrir, lui apprendre à porter des objets, s’amuser avec lui, mais il ne suffit pas de soigner, de nourrir un homme, de lui enseigner le grec ; il faut lui apprendre à vivre, c’est-à-dire à prendre le moins possible aux autres et à donner le plus possible ; que nous le mettions dans notre maison, ou dans un asile spécial, nous ne devons pas lui apprendre le contraire.