Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol3.djvu/295

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


— Eh bien, elles viendront ? — demanda Olénine à Bieletzkï.

— Elles viendront tout à l’heure — répondit Bieletzkï. — Allons, il faut préparer le bal.