Page:Tolstoï - Œuvres complètes, vol9.djvu/26

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


faut lui mettre un vêtement chaud, fait spécialement pour cela. Voilà ce à quoi oblige le froid, il n’empêche pas qu’on sorte l’enfant quand il a besoin d’air, — disait-il avec une logique particulière, comme pour punir quelqu’un du travail intérieur mystérieux, désordonné qui se faisait en lui.

Dans ces occurrences, la princesse Marie se disait que le labeur intellectuel dessèche les hommes.