Page:Tsubouchi - Ourashima.djvu/79

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 73 —

(Il se retourne vers le groupe des paysans et dit : )

Venez le voir.

(Quelques paysans vont au fond de la scène.)

premier enfant

Il est en colère.


deuxième enfant

Il brandit une canne à pêche.


troisième enfant

Sauvons-nous, sauvons-nous !

(Les enfants s’enfuient à droite. Les gens se rangent à droite et à gauche. Ourashima apparaît. Le chant commence.)

Scène III

ourashima. les trois paysans. les nouveaux mariés.
une vieille femme. les enfants du villages. les autres paysans.


Ourashima est vêtu comme au premier acte. Mais ses vêtements sont déchirés par endroits, et, par ces trous, on aperçoit une étoffe de brocart aux nuances claires. Ses cheveux retombent sur ses épaules, ses moustaches et sa barbe ont poussé, son visage pâle reste beau. Sous son bras gauche, il tient la boîte donnée jadis par Otohimé et de la main droite il porte sa canne à pêche brisée. Il regarde à droite et à gauche, l’esprit égaré.


le chant (l’air de Nagaouta)

Qui a planté les cerisiers dont les branches fleuries