Page:Tsubouchi - Ourashima.djvu/81

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 75 —


troisième paysan

Jamais je ne l’ai entendu…


tout le monde (ensemble)

Jamais nous ne l’avons entendu.

(Ourashima incline la tête.)

ourashima

Il y a longtemps que vous habitez ici ?


premier paysan

Qu’est-ce que vous dites ?… Nous aussi, nous avons eu ici le père de notre grand-père.


ourashima

Alors, vous vous trompez. Vous dites que vous vous succédez ici depuis le père de votre grand-père, et vous ne connaissez pas le père d’Ourashima ?… Ah ! c’est risible…


premier paysan

Oh ! non, mon père…

(Le troisième paysan l’arrête.)

troisième paysan

Non, non. Ne discutez pas, c’est inutile. Il est fou. Vous, enfants, et vous, jeunes filles, écartez-vous, il pourrait vous faire du mal.

(Parmi les enfants et les jeunes filles, il y a un mouvement d’effroi. Ourashima s’excite.)