Page:Tsubouchi - Ourashima.djvu/86

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
— 80 —


la jeune femme

Seriez-vous un des parents d’Ourashima ?

(Ourashima regarde alternativement les deux jeunes gens.)

ourashima

Oh ! vous êtes bons de me parler ainsi. Je suis moi-même le fils d’Ourashima…


tout le monde (à la fois)

Ah ! vous êtes le fils d’Ourashima…


la vieille femme

Vous êtes le fils d’Ourashima qui habitait ici il y a trois cents ans ?

(Ourashima tournant la tête à droite et à gauche.)

ourashima

Mais oui.


premier paysan

Ce n’est pas croyable…


deuxième paysan

Ça n’a pas de sens.

(Tout le monde rit à la fois.)

Ahahaa, ahahaa… Ohohoo.

(Ourashima ne peut contenir sa douleur, il tombe à terre en pleurant.)

troisième paysan

Certes, il est fou.

(La musique joue.)