Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/131

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


` uns puces. ro: gàrnies-, l’ennem*i` sera moins état- de réussir dplctâphièmc que ciedevant, cnril sera beaucoup resserré; ce·· Pm ml pendantiiisqifà ce que la· troisième soit en état de _ recevoir du monde ,· il pourra bien être tenté d’en- treprendre; c*est`pourquoi quand- latranchée sera

 iusqu’à-Penilroit de sa situation   il fauïlra I

- la dciligenter 'avec application; la garnir et border de troupes à- mesure que quelque partie s’achevern , avant que de-p0usser,la.. tranchéœplus avant; et ' enfinla en étatsde recevoir quelques ba- taillons.- · . - ·- ' - · Quobfait, et cette place d’armes une fois rem- plie Eroupes, qui-, lui conviennent-,- il n’y aura plus d’àut1;es sorties àcraindre , que celles qui se feront à la dérobée, qui sonttoujours petites , et — ne s’entreprennent' guère que de nuit; suppose, · cependant que '?l’e·nnemi en entreprit, ~quelqu’une de considérable avant qu’elle fût achevée, i1.ne faudra pour les-repousser, que- tenir ‘-la conduite _ci-devant proposée pour les quatre`ou cinq pre- rnièresgardes; · _ .· — · — . Toutes les sorties à faire entre laitroisième place 0;,5,, ,4, —d’ar;nes,et le chemin- 'couvert , ne se font- que pour :.’Q`f,'f§,Ã'Q°°PE tâcher de surprendre quelque bout de sape im-· 3:::;, °§,: parfait, renverser le travail, y mettre lerfeu, et '°"" obliger les postesiavancés de la tranchée , à se âé- couvrir. ` _ · · _ A · — · . Cessorties se·font ordinairement par dix , vingt, · trenteet quarante·homrnes‘, appuyés de beaucoup