Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/146

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


F P ‘ 1 16 Arrsqun v Après les batteries ai ricochet, je n’en. vois pas f de nécessaires que celles du chemin couvert; car p pour ce qui est de rompre les défenses , outre ' qu’elles sont de longue discussion , c’est une erreur, Lmmm on ne le fait jamais; du moins je n’ai jamais vu

j§p3" Q
de parapet à preuve assez rasé pour ne s’en pou-

‘°"° ""‘•°· voir plus servir; et d’ailleurs cela est inutile quand le ricochet est bien placé et qu’il fait son devoir. Au surplus, sais bien que la réputation du ricochet est faiblement établie, parce qu’on n’en v du$;;s:h;·:¤= connaît pas le mérite,, et- que son nom qui sent ” _ un peu la polissogmerie peut lui faire tort; mais je n’en ai point trouvé de plus propre, ni _qui l puisse s'exprimer d’un seul mot : si quelqu’un en peut trouver un meilleur et qui Yexprime mieux, p je suis prêt à_m’y,rendre. A · · ' p ·` Toutes les autres batteries nécessaires , doivent vgfétablir sur le haut du parapet du chemin couvert i qu’elles doivent border; elles sont toutes de même i espèce, mais elles ont diiférens usages; . ` l b£:;ï>j:;::_ Les· premières en ordre doivent être les deux I- demi-l¤¤e· d , d _, de quatrepièces chacune, destinées à _l,’ou-— verture dela demi-lune C; ou les place de part PL x5_ et d’autre de son angle, à peu près dans les en- droits iigurés d, d; et quand la 'demi-lune est prise , on*peut les changerde place en les metè - · tant _un peu à droite et a gauche pour enfiler son l fossé , afin de pouvoir battre en brèche les épaules desbastions , comme les figurées 0,}; ·, _ g , p