Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/153

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


uns Pmcms. 125 _ Le vrai lieu de bien placer celles-ci , serait dans _ vue. F le chemin couvert sur les angles ilanquens et ren-I bib; 'transynrais elles seraient trop difficiles à servir. A'"' Au surplus , les mortlers à bombes en question sont de. I2 ou_15 pouces de diamètre. Si on en pouvait avoir une demi-douzaine de Pespèce ap- peléeflqmminge, ont -16 ou 1.8 pouces, et milleî bombes par mortier, elles seraient très- utiles pour faciliter Péboulement des brèches, et déügnrer retranchemens. Ceux de 8 pouces sont depeu de service ;_ les pierriers sont beaucoup · plus décharges de métal que les autres , et doivent être de .18 pouces de diamètre. . On_ ferait fort bien de battre en_ric_ochet les P,__,3_ faces des demi-lunes collatérales M et_N (1) , M"?;,,,': ont vue sur la droite et la gauche des attaques, lïmfëfjfu parce qu’elles nelaissent pas d’incommoder beau- °°““‘“" coup de leur rnousqueterie et ducanon. _ _ _ Je me suis beaucoup arrêté au détail des sapes,. des places d’armes et des batteries ricochet,. parce que ce SOIIE des nouveautés dont les pro- priétés ne sont pas encore bien développéesà nom ` plus que manière bien placer- les morrtiens à bombeset lespierriers._.· _ u . (-1). Vauban propose de ne bzitlre que les faces-des demi- lunes collatéiales qui ont vue—sur la droite et`}': gauehelics ` attique•.C0rnontaingne=b\t-les amvum de chacune wles demilunes collnténlcs. _. ·. · '· . .1 · t :_: