Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/155

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


vus- rmcms. x 25 couvrir les enfilades par de bonnes traverses , avant que Pennemi -en— puisse profiter. · ` _ . -6*: zi . ' — ` DES TRAVERSES. ' - . Les traverses sont bouts de tranchée séparés, quîservent à couvrir les revers et eniilades selon les endroits où on les applique. Comme elles sont de diH`érentes figures, nous les expliquerons par . . les qualités qui conviennent leplus à Pusage qu’on° '· ` ". · _ en fait; sàvoir: I · · ` ` 'Les tranchéesdoubles A. Les traverses à cro- PL 9_ chet B. Les directes C. Et les tournantes D _ Les `tranchées doubles sont celles dont Tun . des côtés sert de traverse à Pautre, pour se cou-L vrir mutuellement contre les revers et enfilades L qui viennentdes deux côtés. - ' ` · · ‘ Les traverses à crochet se font sur tous les re- · Tqmmù tours dela. tranchée , sur ·les extrémités des lignes ¤~¤¤·=· et places d’armes , et sur celles des cavaliers. Les directes servent à boucher ·les~ènfilades à· 1-*,,,,, quoi on est quelquefois contraint: ` · Et les toumqhtes sont 'principnlement em- I (1) On tienne aujourd’hui lé `noin tie traverses en cnërrxeil- lères aux traverses A, laissées- alternativement} irdroite et à gauche de la nape,.etAcelui· de travenes errltambour, àcelles ‘ cotées C-, luisséeq·an_ de le sape. _Ce1les.cptées·D sont de|;travcn¤_;0umaarqe¢ avc; nêcqukmeniens. _ U ` I