Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/183

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


uns rmcns. 155 qu’une partie , et il faut demeurer d’aecord que cet - ouvrage- est extrêmement dangereux; car —on n’y' _ peut travailler· qu’à,' découvert, et pour peu qu’on · soit vu, on n’y réussira que fort lentement, et cà force d’y'perdre du monde`. _ ` iq · ' · ·. ` · .-- _ Tabloris'cependantrur quelque chose, et sup? ' posons pour cela un fossé de placedans lequel passe un courant considérableçce courant nourri par unerivière qui le foumira·de son eau, oupar un réservoir qui le distribuera dansle fosséde temps en temps, au moyen des écluses qui, ouvrant ` et fermant par reposées, comme il s’en trouve à _ beaucoupde nes places, donnerontdes courans tels r que l’ennemi-les voudra. Soit Fun oiiifautre , il est ' i sûrque lebcourantsera continu- fort-'ou faible ,_ovu · X répété-de temps entemps par éclusées ,'et que pour- lors il n’y`aura d’aut1·e m0yend’en-faire_le passage que-par une grosse digue au travers du fossé , assez forte pourarrêter les eauk à? la même hauteur que in ry . aan. les éclusespeuvent les retenir, en sorte que leur.ni- iii:iKiii.i,ii` veau nepuisse surmonter celui de la digue , à deux, gigi: PÃÃÈÃ piedsprès. '· · —· .` _· Q · Pourparvenir à cet `effet, il faut faire 'amas- d’une très-grande quantité de’fascines bien four.- Cmmdm rées de pierres , de gazons etde terre, afin qu’elles` decem asm. aillent plus promptement à fond; Pentreprendre sur .une grande largeur , et la fortement terrasser; · battre même·les`terres et piloter ladigue pour Yattaeher sur le- fond du·f0ssé : en··un mot -, la` _