Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/192

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


_ ron l A'l"ll&ÈUB îp aîtaquençà la seconde ou troisième fois de vive force par-Qde gros dézarhemens, et le faire ne- r

 avec ordre toutefois des se loger sur le 3

` haut dans Texcavatîon des brèches, et non dans 'l le-dedanâ des pîècesrqt après iagemem ache—· ies, ouvrir des capes È ·droîte’et—ài·guù£îs§npour les agrandir, et gagner du terrain ve·1‘S`leS·g0rges. ` · Que sî·?c’étaît un vieux. corps-de place revêtu, I fermât ces- mêmes gorges ,- comme à Barce- U ' _ ,· età beaucoup xïautres places où cela se . ` . trouveyîl seÈ!pdurtait_·que—_ de maraaauy canon sur les â' quoi-il _ ne ` _ faudra Pi&·`ll`é8'lÉCÃ'·§; €|l_`(l¤QPBI\dÉD·:ÉüëRl€É·~à_(lÉ0lÈ8 . ` _ éga üuehe .Ãles·_£ancs· le long du?-pied'des · ` ' ·- ·l§anqùettes<=à;':· - rg? _' ; ;,·— , ‘~ j 1I!o·apmn.°*aams»bma«mcœ 1œ au.- " rnin·'faîsa1nt ,- ezrcoupant de petits logemens dans

jmq§;“';1f Pépaisseur desparapets des flancs , quand on aura

âznnészïffz coule jusque-layïpendant quoi- s’approeher du mf gif; retranchementllde lagorge par le haut et lelms ‘:r:::*‘;:::.·*¤¤·1·=·=z1ê~¤#·=mers- e ' \ —1 · ‘ v¤¤•_f·î¤·· M- ‘ Les défenses de ce retranchement-seront quel- tcnn1llc|.(V.) _ _ _ ~ I que temps après battues sans relâche (lu canon ` qu’on aura monte sur les bastions ; il faudralaussi ` _ _ `_cl1ercher'à‘le battre de l>0ml>es.et'-de·pierres, tam _ . _ I ;qu’o1’1pourra ,_et fînalexnelit yattaclier le rnineur.