Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/255

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


nrs rmcrs. :125 petiœsse et de la dilliculté de leurs-abords; tou- jours, roides , dilliciles et embarrassans pour les charrois ; mais elles sont excellentes pour contenir Obj,, M, les pays conquis-, à peu de frais , inquiéter le pays :f,f:f_ l'""" ennemiet étendre la contribution. · , Les sieges plus convenables à la reddition de ces places , quand on est faible, sont des blocus de 5, 4, 5, 6,:4; et huit mois; pendant quoileurs munitions se consomment et leurs gimesm s’af- faiblissent par la désertion, Si cela ne. sullit pas pour les reduire , onprend son tempspour les ate _ taquer. C’e,st_ ainsi que se firent les siégesde Cler- mont etde-Mouzon ,_après avoir été bloquées des .654 si rosa. cinqousixg mois, - _` - .· Quand les_ sieges commencent par des blocus., mggsuâs T: en saisit les avenues, on· resserre les places le plus ge; ¤= ·\• près que l’on peut , on les eirconvalle quelquefois ' avec des lignes et des forts, quand elles sont un peu considérables; on prend enfin toutes les mc— . sures possibles pour empêcher-qu’il n’y entre ni secourszni vivres. . _ _ · ' . — . De tels-blocus ne se pratiquent plus guere , et, depuis le siège delerpignan —par le feu roi, nous isn. n’en avgns vu cn.F rance que celui de Montmé- ,6,,,, lian_et_de Bercello en dernier lieu E si fait bien, _i,¤a,·¤ m- en Allemagne, Hongrie, _Transilvanie, Croatie lm I et Dalmatie ,, ou il s’en est fait. plusieurs pendant les dernières guerres de l'empereur contre les Turcs. Ceux qui se fontpar des corps médiocres, pren- ,;,?:ÃïÈ, SÃ; 1 . I I diocres.