Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/262

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


• OI 252 army; ' hirede üpça inutilc ; ·de•n¤¤eh¤· ialdtfàdèn que la tranchée devietmdngneano; ·d'•pp¤yer mjoun h·m•nhe· dnàuunnehenyutîdoubnuses planes d'um¤·,»ct de le chemin eouve;·t·;v àqu¤iü.1¤¤·uj0¤\¤l lnrhm ungm des d•e•un•·upù¤e•;, ··on`1¤¤·hm É · Ik; Pim rçbn 1¤¤••~·-z~¢s¤~ l · · ·-v· a '« . _ DES EONCTIONS ` . V un ornetus · A LA ·rnani¤îü£' ·‘Silen attsqnemeuntnépnrées, lelieutnn¤:ë·gé· néral dcjom·choi:itcelleq1ailpipIa|e;,à ellnuont . liées, eoumieil mlooomnumdenent g6¤(nl,·il commande aux deurgetpnrconnéqucnt il·doit,oc~ A V cuper le milieu entre lœ deux , non à la tête des szmiiziiiii ·`8l.Il(]'ll$S«,'P§fC§lî\l0·l¢I allées et venues d s« gens qui `I d' J""' ont aflhire àlui,·emba1·rasseraient le travail; àjoin- dre qu’il serait trop éloigné du gros des troupes; inaisletmilieu de lat tête des bataillons , est le lieu qui lui convient lemicux. ·Il peut et-doit visiter de temps en temgsla tôtedes ouvrages. Le plus ancien » maréchal-de~cam]> doitse mettreà la droite ,l'autre à la gauche; leslsrigadîers ià la queue des detaebe- mens plus avancés. Le lieutenant-général de jour commande à la cavalerie, infanterie et. artillerie , A ingénieurs et mineurs , et généralement tout ce qui regarde la sûreté et avancement- des attaques;