Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/312

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


8: ne .L'~AlI‘lIl·llll.

point vu·¤i• ·l•• soient mieux étûllînuet num: venitan service eoiuhm un umàentplu . · p•rùi¢·d··n¤i¤s»«|i•po¤6;peur·•gir: uujelmplui tout cmqnpeut convutran eer- vieedyr nmgnennçœlnqnt ûeier à ïsauemploi rejég lk·llYBIIl·_l0I«Ãq|l0l|lZ|Hü\BlÈI’1hîlÃl', etiunqu’où—il (étend :- depuis le simple soldat jun- qu’au colonel , chacun entend sa mborclintinu, n · etjaneis le oomnmnlenentne périgàmoinl que ' toutleregineuvne petite, percequeln tumeu- sinn-deoehefnesttellanentprénne, qu’il¤'y4p•s un seuldlieierquine seche i peint nomuéqund etenquelensle commandement luipeuitôehnir; emiunit du velune de ùmcullenos et dmbon ¤Mt•·.b en cg, ci: en voulait U||||!9&I|ali‘ toutes les bonnes qualités des régimens; aussi onhilnété imités presque aussitôt qifinventés par toutesjles de l’Eur0pe , sans quhucunc s’en soit retmctée; llusege leur en ayant conti- . nuellement prouvé le mérite et au·delà de celui des uutres troupes dans les autres corps, ce qui un pdççhdb que le Roipne saurait mieux fniueque &ea·çSduit§·toute son artillerie en trois régimens de ·|¤&Ã#iQ¤<¤01np•.gnies.cliac11n, danslesqnd: se- raient compris et comme rcnfermét, tous les ' oüciers, canonniers, soldats et ouvriers dépendaus de ce corps , suivant lc grade qu’ils occupent dans