Page:Vauban - Traité des sièges et de l’attaque des places.djvu/66

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


LES OUTILS.


Les outils dont on se sert dans les siéges sontPl. 4. : pics à boyaux, pics à roc, pioches simples, pelles de fer, bêches communes, feuilles de sauge, pelles de bois ferrées et non ferrées, et louchets de FlandreLouchets.. Ces derniers sont les meilleurs de tous en bon terrain comme celui des Pays-Bas, rarement sont-ils propres ailleurs, parce que le plus souvent les terres sont dures et mêlées de tuf, cailloux et pierrailles où ils ne sont pas d’un bon usage. Pioches.Les pics à hoyau qui ont une pioche d’un côté et une pointe de l’autre, sont bons, mêlés parmi les tranches ou pioches communes. Pelles diverses.Les pelles de fer appelées escoupes, ne sont pas mauvaises quand elles ont une bonne douille, et qu’elles sont bien emmanchées. Les bêches un peu longues, qui s’enfoncent dans terre avec les pieds ne sont pas mauvaises, parce qu’elles enlèvent la terre et font excavation d’un même coup. Les pelles de bois ferrées sont bonnes, parce qu’elles prennent beaucoup de terre à la fois, mais elles se cassent facilement ; les moindres de toutes sont les pelles de bois non ferrées, parce qu’elles sont très-cassantes et de peu de durée. Toutes ces espèces d’outils sont à terre et à rocailles. Les suivans sont pour le bois, savoir : serpes, haches communes, scies de toutes espèces, ciseaux, fermoirs, tarrières