Page:Verne - Autour de la Lune.djvu/157

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.


Ils revoyaient leurs amis du Gun-Club, et le plus cher de tous, J.-T. Maston. En ce moment, l’honorable secrétaire devait occuper son poste dans les Montagnes-Rocheuses. S’il apercevait le projectile sur le miroir de son gigantesque télescope, que penserait-il ? Après l’avoir vu disparaître derrière le pôle sud de la Lune, il le voyait réapparaître par le pôle nord ! C’était donc le satellite d’un satellite ! J.-T. Maston avait-il lancé dans le monde cette nouvelle inattendue ? Était-ce donc là le dénouement de cette grande entreprise ?…

Cependant, la journée se passa sans incident. Le minuit terrestre arriva. Le 8 décembre allait commencer. Une heure encore, et le point d’égale attraction serait atteint. Quelle vitesse animait alors le projectile ? On ne