Page:Victor Brochard - Les Sceptiques grecs.djvu/199

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


Carnéade; les Tyriens Zënodore et Agasiclès; Bataces et Corydallus d’Amise; Biton de Soles; Asclépiade d’Apamëe; Olympiodore de Gaza ; Hipparchus de Soles ; Sosicrate d’Alexandrie ; Stratippe; Galliciès de Larisse; Apollonius. Parmi les Romains, Catulle ^^\ qui fut collègue de Marins, et à qui Cicéron donne un rôle dans les Académiques, fut aussi un des partisans de Carnéade.

Clitomaque eut à son tour un disciple célèbre, Philon de Larisse; nous exposerons tout à l’heure ses doctrines. Les disciples de Gharmadas furent Héliodore^^^ Phanostrate, Mëtrodore^^^ de Scepsis, célèbre, comme son mattre, par une mémoire extraordinaire. Il fut au service de Mithridate ^’^K

Nous n’avons pas de renseignements sur les doctrines de ces philosophes. On pourrait être tenté de croire qu’ils inclinaient déjà vers l’éclectisme, en voyant Clitomaque également versé dans la connaissance de plusieurs systèmes ^^^ ceux de l’Académie, d’Aristote et de Zenon. L’histoire de la nouvelle Académie nous montre d’ailleurs une marche plus ou moins lente, mais ininterrompue, vers le dogmatisme. Toutefois, Il est plus vraisemblable encore que les successeurs de Carnéade se bornèrent à développer ses idées, sans aller beaucoup au delà. Nous verrons en effet que Philon lui-même demeura, en dépit des apparences contraires, fidèle aux vues sceptiques de Carnéade. Ce n’est que plus tard, au temps d’Antiochus, que la nouvelle Académie se rapprocha ouvertement du dogmatisme stoïcien , et finit par se confondre avec l’école de Zenon.

IL Philon naquit à Larisse ^^^ vers 1/18-1 âo av. J.-G. ^). Il

<*) ÀC, II, ILVIII, 168.

(>) Ind. Hère,, ool. xixfi, 9.

’^> Gi’c, De oraL, 111, xx, 76; 11, lxxztiii, 36o. — Tuée., I, xxiv, 69.

<«} Strab., XIII, 1, 55. — Plut., Lueul., 91.

^») Diog., IV, 67.

w Stob., EeL, U, ào.

(^ Les dates ne peuvent être indiquées que d^nne façon approximative. Voici les points de repère que nous avons: 1" d’après V Index HereuUmensU (ool. ixiiii), il avait trente-huit ans lorsqu’il succéda à Clitomaque; nous avons admis (a. eupra.