Page:Vie, travaux et doctrine scientifique d'Étienne Geoffroy Saint-Hilaire.djvu/440

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



HÉRÉSIES PANTHÉISTIQUES.
Article du Dictionnaire de la conversation, XXXI, 481 ; 1836.
Dans cet article (qui a été réimprimé, avec quelques changements, à la fin des Fragments biographiques, p. 331 à 351), l'auteur, en développant quelques vues déjà présentées dans l'article Nature, répond à une objection grave portée contre ses doctrines dans un autre article du même Dictionnaire.

Dissertation sur cette question : De l'HISTOIRE NATURELLE GÉNÉRALE, considérée comme appelée à donner un jour les révélations de la première philosophie.
Extrait ; Compt. rend. de l'Acad. des sc., III, 523 ; 1836.

De la nécessité d'EMBRASSER DANS UNE PENSÉE UNITAIRE les plus subtiles manifestations de la PSYCHOLOGIE et de la PHYSIOLOGIE, et sur les difficultés de la solution de ce problème.
Ibid., IV, 259 ; 1837.

Remarques sur la TENDANCE ACTUELLE VERS LA ZOOLOGIE GÉNÉRALE.
Extrait ; Compt. rend. de l'Acad. des sc., XI, 686 ; 1840.
On résume ainsi dans les Comptes rendus de l'Académie cette communication, la dernière que son auteur, à demi-aveugle depuis plusieurs mois, ait faite à l'Académie (2 novembre 1840) : « M. Geoffroy Saint-Hilaire, à l'occasion d'un ouvrage présenté à l'Académie dans sa dernière séance, fait remarquer que depuis quelques années les études des zoologistes ont pris, en général, une direction nouvelle ; que ceux même qui s'occupent plus spécialement de la description des espèces, ont compris que là n'est pas l'histoire naturelle tout entière, et senti la nécessité d'aborder des considérations d'un ordre plus élevé. »

2. TRAVAUX DE CLASSIFICATION, DE DÉTERMINATION ET DE DESCRIPTION.

A. Mammifères.

Mémoire sur une NOUVELLE DIVISION DES MAMMIFÈRES, et sur les PRINCIPES QUI DOIVENT SERVIR DE BASE dans cette sorte de travail.
En commun avec CUVIER.
Magasin encyclopédique, 1re année, II, 164 ; 1795.
Ce travail est le point de départ de tous les travaux ultérieurs,