Page:Vie, travaux et doctrine scientifique d'Étienne Geoffroy Saint-Hilaire.djvu/439

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée



Compt. rend. de l'Acad. des sc., II, 521 ; 1836.
Simple note écrite pour rectifier l'assertion d'un géologue sur les vues de Buffon en paléontologie.

Sur la singularité et la haute portée en philosophie naturelle de l'existence d'une espèce de Singe trouvée à l'état de fossile dans le midi de la France.
Ibid., V, 35 ; 1837.

Des CHANGEMENTS A LA SURFACE DE LA TEREE qui paraissent dépendre originairement et nécessairement de la variation des milieux ambiants.
Ibid., V, 183 ; 1837.
Cet article qui fait suite au précédent, et dans lequel les doctrines paléqntologiques de Cuvier ont été opposées à celles de Buffon, a donné lieu à la polémique dont nous avons fait mention, Chap. XI, p. 404, et à laquelle est relative l'article suivant.

De la nature et de l'âge des OSSEMENTS FOSSILES.
Ibid., V, 365 ; 1837.
Une suite à cet article a éte publiée à part, sous forme de lettre, in-4°, Paris, 1837.

Sur toutes ces questions, voyez aussi les Mémoires de paléontologie, cités plus bas.

C. État présent, et tendances des sciences zoologiques.

NATURe.
Article de l’Encyclopédie moderne, XVII, 24 ; 1829; publié à part sous ce titre : Fragment sur la Nature, ou quelques idées générales sur les existences du monde physique, considérées d'ensemble et dans l'unité ; Paris, in-8°, 1829.
Dans cet important travail, Geoffroy Saint-Hilaire traite successivement les points suivants de l'histoire et de la philosophie de la science :
1° Sens du mot Nature ;
2° Doctrines de l'école allemande dite des Philosophes de la nature ;
3° Caractère, très-différent, des travaux français sur l'anatomie philosophique, et particulièrement sur l'Unité de composition.
Cet article peut être considéré dans son ensemble comme une réponse à l'article, publié par Cuvier en 1825 sous le même titre dans le Dictionnaire des sciences naturelles, t. XXXIV, p. 261. Voy. Chap. XI, p. 374.