Page:Vigneau - Journal de l’Île aux perroquets 1892-1900.djvu/11

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
1893
Mai

5-636 heures de neige sans interruption,
7François Cormier s’en retourne, j’ai envoyé mon engagé (Dominique Cormier) à Longue Pointe avec lui chercher ma berge,
9Dominique revenu de Longue Pointe avec la berge. J’apprends qu’il y a des Goëlettes d’arrivé des glaces avec bonne chasse.
12Vu passé le Packet de Gaspé à 7 h. P. m. c’est son premier voyage. Deux jeunes Girard et un jeune Lelièvre de l’Anticosti ont arêté ici en revenant de la Pointe et sont reparti pour traverser vers minuit à l’Anticosti
"Les jeunes Vibert ont couché ici pour aller à la chasse.
13Ramassé le Premier bois de maré qui atterri au rivage cette année
15La pompe du reservoir est dégelé
19Trouvé un billot rond sur l’ile de la Maison
20J’ai ramassé une grande quantité de bois sur l’ile, et tout du bon bois, près de deux cordes, il y en a aussi beaucoup d’atterri sur les deux autres iles,