Page:Ville - Au Klondyke, 1898.djvu/213

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
215
conclusion

solution pour tenter de t’en détourner. Ta mère viendra avec toi. Ne faut-il pas une femme pour tenir en ordre la lingerie d’un célibataire ?

Du coup, Loriot tomba à genoux et saisit dans les siennes une des mains de Vernier.

Vivre avec sa vieille mère, près de son capitaine, il n’aurait osé rêver cela.


Ville - Au Klondyke, 1898 (Images).djvu


— Voyons, ne fais pas ainsi l’enfant, lui dit Vernier en souriant, et laisse-moi m’occuper un peu de notre brave timonier.

Puis s’adressant au Breton :

— Vous voulez vous faire pêcheur, m’avez-vous dit ?

— Oui, mon capitaine.

— Je vous approuve pleinement, car cette existence vous permettra d’être souvent au milieu des vôtres, mais