Page:Villiers de L'Isle-Adam - L’Ève future, 1909.djvu/131

La bibliothèque libre.
Aller à la navigation Aller à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.




VII


Hurrah ! Les savants vont vite !



« Qui veut changer de vieilles lampes
pour des neuves ?… »
Aladin, ou la Lampe merveilleuse.

(Mille et une nuits.)


Lord Ewald, après un moment, regarda sa montre : son front s’était réassombri.

― Merci, dit-il avec un froid soupir : et, cette fois, nous nous quittons.

Un coup de timbre sonna dans l’ombre.

― Ah ! je vous dirais qu’il est un peu tard, reprit Edison. D’après vos premières paroles, j’ai commencé.

Et il donna vivement une tape au phonographe, comme à un chien couché à ses pieds.

― Eh bien ? aboya celui-ci dans son appareil téléphonique.

La voix de basse du messager invisible retentit au milieu du laboratoire, avec l’intonation d’un arrivant essoufflé :

― Miss Alicia Clary, dans la loge n°7, au Grand-Théâtre, quitte la salle et prendra l’express de minuit et demie pour Menlo Park ! cria la voix.

Lord Ewald, en entendant ce nom vociféré de cette manière, et à cette nouvelle inattendue, fit un mouvement.

Les deux hommes se regardaient en silence : entre eux désormais vibrait un vertige, un défi.