Page:Vilmorin-Andrieux - Les plantes potagères, 1883.djvu/31

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

canaliculées, beaucoup plus longues que larges, garnies sur les bords de dents très dures et très aiguës, au moins dans la plupart des variétés. Les fleurs, assez insignifiantes, sont sessiles et réunies tout autour de la tige, au-dessus des feuilles, en un épi allongé, couronné d’un bouquet de feuilles semblables aux autres, mais beaucoup plus courtes. Après la floraison, l’épi tout entier se gonfle et devient charnu, formant à la maturité

Ananas de Cayenne Vilmorin-Andrieux 1883.png
Ananas de Cayenne.
réd. au vingtième.

un fruit oblong dont la sur face imite assez bien les écailles d’un cône de pin pignon. C’est cette apparence qui a fait donner au fruit ses noms anglais et espagnol qui signifient l’un et l’autre « pomme de pin ».

Culture. — La culture des ananas demande beaucoup de soins et de précautions, qu’il n’est pas possible de mentionner ici par le détail ; nous en indiquerons simplement les principales opérations, renvoyant pour le reste aux traités spéciaux.

Originaire de pays tropicaux, où la chaleur est presque constante sans être excessive, l’ananas n’exige pas une période de repos annuel. La végétation doit au contraire en être poussée constamment au moyen de la chaleur artificielle. Pour en obtenir de beaux fruits dans le plus court espace de temps possible, il faut faire en sorte que les plantes soient constamment tenues à une température à peu près régulière de 22 à 25 degrés l’hiver et de 25 à 30 degrés l’été. Les bâches à ananas peuvent être chauffées soit au thermosiphon, soit par le moyen de réchauds composés de fumier, de tannée ou d’autres substances végétales en fermentation. Le chauffage au thermosiphon est plus coûteux, mais par contre il permet de régler la température d’une manière bien plus sûre et plus facile.

La multiplication se fait par graines, par œilletons, ou par boutures de couronnes : on appelle couronne le bouquet de feuilles qui surmonte le fruit. Le semis n’est guère employé qu’en vue d’obtenir des variétés nouvelles ; il faut trois ou quatre ans au moins pour obtenir des fruits sur les plantes de semis. Les couronnes ont été longtemps employées pour la multiplication de l’ananas ; on leur préfère aujourd’hui les œilletons, dont l’emploi donne des résultats beaucoup plus rapides. Les œilletons doivent être détachés avec soin, parés à la base, et plantés immédiatement autant que possible avec toutes leurs feuilles. Ceux qui sont pris le plus près de la base des tiges sont les meilleurs. On peut laisser les œilletons attachés à la tige mère après que le