Page:Vilmorin-Andrieux - Les plantes potagères, 1883.djvu/50

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


AUBERGINE VIOLETTE LONGUE HÂTIVE.
Nom étranger : angl. Early long purple egg-plant.


Sous-variété de l'A. violette longue. C’est une plante un peu moins vigoureuse, moins grande, un peu plus grêle que cette dernière. Tige presque

Aubergine violette ronde Vilmorin-Andrieux 1883.png
Aubergine violette ronde.
réd. au quart.
noire ; feuilles ovales, entières, à peine épineuses, le pétiole et les nervures très fortement teintés de violet à la face supérieure. L’ensemble du feuillage est plus grisâtre que dans l'A. violette longue. Les fruits sont d’un volume un peu moins fort que ceux de la précédente et un peu plus minces. Cette variété est la plus convenable pour la culture de saison sous le climat de Paris, à cause de sa précocité.


AUBERGINE VIOLETTE RONDE.


Tige brunâtre, ainsi que les pétioles et les nervures des feuilles ; celles-ci sont assez amples, bien vertes, larges, presque toujours sinuées sur les bords ; les nervures, violacées en dessus, portent quelques épines ; les pétioles en sont abondamment parsemés. Le fruit, très gros, et d’un violet plus pâle et plus terne que celui des variétés précédentes, n’est pas absolument rond, mais plutôt en forme de poire courte.

Variété plus tardive que les précédentes et convenant surtout au Midi. Un pied ne doit pas porter plus de trois ou quatre fruits.




AUBERGINE MONSTRUEUSE.


Ne diffère de la précédente que par le volume encore plus considérable de ses fruits. Chaque pied n’en peut guère porter que deux ou trois.



AUBERGINE VIOLETTE NAINE TRÈS HATIVE.


Variété très précoce, et par là même très précieuse pour notre climat. Plante basse, ramifiée, à tige noire et fleurs violet foncé ; feuilles d’un vert un peu grisâtre, allongées et légèrement sinuées sur les bords, nervures noires en dessus ; pétiole violet noir, ainsi que les divisions du calice. Fruits ovoïdes, longs de 0m,08 à 0m,10, larges au gros bout de 0m,05 à 0m,06, nombreux, d’un violet assez foncé, mais mat, non vernissés comme ceux de l’A. violette longue ; ils sont bons à cueillir un mois au moins avant ceux de toutes les autres