Page:Vivien - Dans un Coin de Violettes, 1910.djvu/26

La bibliothèque libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cette page a été validée par deux contributeurs.
22
dans un coin de violettes

Depuis lors les doctrines des philosophes vinrent réconforter cet article de foi. Mais qu’est-ce que la démonstration philosophique auprès des lumières de l’Intuition ! Si quelques-unes des strophes de Renée Vivien sont destinées à vivre dans la mémoire des hommes, ce sont celles-là, n’en doutez pas, qui jaillirent de son cerveau, dans le moment même ou sa main comprimait les mouvements de son cœur !

Des inspirations de cette qualité — on en trouvera parmi les Poèmes Posthumes [1] que les soins pieux de l’éditeur vont présenter au public, plus encore que dans les premières inspirations de Renée Vivien. Celles-ci se manifestent plus particulièrement plastiques, et faites pour enchanter l’oreille de ceux qui goûtent, par dessus toutes choses, le galbe d’un beau marbre antique. Lorsque, après avoir contemplé les merveilles naturelles de la baie de Naples, lesquelles, à vrai

  1. Les deux autres volumes proposés au public portent ces titres : Haillons et le Vent des Vaisseaux.