Page:Voltaire - Œuvres complètes Garnier tome27.djvu/442

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


434 LETTRES

��DEUXIÈME LETTRE.

A Genève, ce 25 juin.

J'ai reçu, monsieur, la lettre dont tous m'honorez, en date du 17 de juin. Je vous prie de permettre que ma réponse figure avec votre lettre dans le Mercure de France'^, qui devient de jour en jour plus agréable, attendu quil est rédigé par deux hommes^ qui ont beaucoup d'esprit, ce qui n'est pas rare, et beaucoup de goût, ce qui est assez rare.

Je n'ai point encore montré votre lettre au bon vieillard contre lequel vous voulez toujours avoir raison. Son nom, dites-vous, s'est trouvé au bout de votre plume, quand vous écriviez sur Zoroastre; mais, monsieur, il n'a rien de commun avec Zoroastre que d'adorer Dieu du fond de son cœur, et d'aimer passionné- ment le soleil et le feu ; son âge de soixante et seize ans, et ses maladies, lui ayant fait perdre toute chaleur naturelle, jusqu'à celle du style.

Je suis très-aise, pour votre bourse, que vous ayez perdu l'envie de parier ; je vous aurais fait voir que, dans son dernier voyage en Perse avec feu l'abbé Bazin, il composa une tragédie persane, intitulée Olipnpie. Il dit, dans les remarques sur cette pièce ^ : « Quant à la confession... elle est expressément ordonnée par les lois de Zoroastre, qu'on trouve dans le Sadder. »

Je vous aurais prié de lire, dans d'autres remarques de sa façon sur VHistoire générale, page 26^ : (c Les mages n'avaient jamais adoré ce que nous appelons le mauvais principe... ce qui se voit expressément dans le Sadder, ancien commentaire du livre du Zcnd. »

Je vous montrerais, à la page 36 du même ouvrage, ces pro- pres mots : « Puisqu'on a parlé de VAlcoran, on aurait dû parler du Zcnda-Vesta dont nous avons l'extrait dans le Sadder. )>

Vous voyez bien, monsieur, qu'il ne prenait point le livre du

1. La réponse de Tabbé Foucher est dans le Mercure de 1709, II, juillet, page 144. La réplique de Bigex, du 25 juin, fut imprimée dans le volume du mois d'août, page 122.

2. La Harpe et Lacombe>

3. Voyez tome V du Théâtre, page 115.

4. Voyez tome XXIV, pages 55(3-57.

5. Ce début a été changé, ou plutôt supprimé, lorsque le morceau dont il fai- sait partie a été refondu dans VEssai sur les Mœurs; voyez tome XI, page 198.

�� �