Page:Walter - Voyage autour du monde fait dans les années 1740, 1, 2, 3, 4, 1749.djvu/269

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée


possible, et en part pour porter directement sur le Cap Espiritu Santo, dans l’Ile de Samal. Là le Capitaine a ordre d’observer les signaux, aussi bien qu’à Catanduanas, Butusan, Birriborongo, et à l’Ile de Batan. Dans tous ces endroits il y a des Sentinelles postées, avec ordre d’allumer un Feu, dès qu’ils apperçoivent le Galion. Si le Capitaine, après que ce premier Feu a été éteint, en voit allumer quatre autres ou plus, il peut conclurre qu’il y a des Ennemis dans ces Parages : et il doit d’abord faire mettre à terre, pour s’informer en détail de la force de ces Ennemis et du lieu où ils croisent. Il doit se régler sur les lumières qu’il reçoit, et tâcher de gagner quelque Port sûr, en évitant soigneusement de venir à la vue de l’Ennemi. En cas que ce dernier le découvre lorsqu’il est dans un Port, et qu’il craigne d’en être attaqué, il doit envoyer le Trésor à terre, et y débarquer de l’Artillerie pour sa défense, en donnant de tout de fréquens avis au Gouvernement de Manille. Mais si ensuite du prémier Feu, le Capitaine remarque que les Sentinelles n’en allument que deux, il peut en inférer qu’il n’y a rien à craindre, et continuer sa route jusqu’à Calite qui est le Роrt de Manille et le terme de son Voyage.