Page:Whymper - Escalades dans les Alpes.djvu/263

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
255
CHAPITRE XI.

Au moment même où M. Reilly travaillait à sa carte, le capitaine Mieulet en dressait une de son côté pour compléter la grande carte de l’État-major français ; car près de la moitié de la chaîne du Mont-Blanc (y compris toute la vallée de Chamonix) venait d’être de nouveau annexée à la France. Le capitaine Mieulet devait, dans le principe, s’arrêter à la frontière. La feuille qu’il publia, d’après les résultats de son travail, était naturellement à la même échelle que toutes les autres feuilles de la carte de l’État-Major français, c’est-à-dire à . Mais on représenta à l’État-Major français le grand avantage qu’il y aurait à étendre cette carte spéciale jusqu’à Cormayeur, et le capitaine Mieulet reçut, du ministre de la guerre, l’ordre de continuer ses études sur le versant méridional (ou italien) de la chaîne. Une carte spéciale à l’échelle de , promptement dessinée et gravée, d’après les matériaux qu’il avait réunis, fut publiée en 1865 par ordre du maréchal Randon, ministre de la guerre[1]. Cette carte était admirablement exécutée, mais elle ne comprenait que la partie centrale de la chaîne, et une carte complète manquait toujours.

M. Reilly présenta la minute de sa carte à l’Alpine Club anglais, qui résolut de la publier ; mais, avant qu’elle fût remise au graveur, l’auteur entreprit de la revoir avec le plus grand soin. À cet effet, il projeta un grand nombre d’expéditions sur des points très-élevés, regardés jusqu’alors comme inaccessibles, et il m’invita à l’accompagner dans quelques-unes de ces ascensions[2].

M. Reilly publiera, je l’espère, lui-même, une relation de ses remarquables explorations. J’en parlerai donc très-brièvement ici, mais je crois devoir faire précéder mon résumé de quelques paragraphes sur la topographie de la chaîne du Mont-Blancs[3].

  1. Sous ce titre : Massif du Mont-Blanc extrait des minutes de la carte de France, levé par M. Mieulet, capitaine d’état-major.
  2. La carte de M. Reilly fut publiée à l’échelle de en 1865, aux frais de l’Alpine Club, sous le titre de Chaîne du Mont-Blanc (the Chain of Mont-Blanc from an actual survey in 1863-4).
  3. Voyez la carte de la chaîne du Mont-Blanc à la fin du volume.