« Page:Doyle - La nouvelle chronique de Sherlock Holmes, trad Labat, 1929.djvu/220 » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 17 : Ligne 17 :
— Mais d’où vient qu’il attribue un caractère oriental à sa maladie ?
— Mais d’où vient qu’il attribue un caractère oriental à sa maladie ?


— De ce que certaines recherches professionelles l’ont obligé de travailler parmi des marins chinois dans les docks.
— De ce que certaines recherches {{corr|professionelles|professionnelles}} l’ont obligé de travailler parmi des marins chinois dans les docks.


{{M.|Culverton}} Smith fit un aimable sourire, et se penchant pour relever sa calotte :
{{M.|Culverton}} Smith fit un aimable sourire, et se penchant pour relever sa calotte :
43 963

modifications

Menu de navigation