« Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/266 » : différence entre les versions

Aller à la navigation Aller à la recherche
m (→‎top : remplacement scanilles, remplacement: f 1840 → † 1840 avec AWB)
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
{{A|{{bloc smaller|Deux secrétaires du Roi en 1562 et 1569.}}
La branche ainée fondue dans Quèbriac, puis Montbourcher.
{{bloc smaller|La branche aînée fondue en 1550 dans les d'''Andigné'', en faveur desquels la seigneurie de la Chasse, unie à celle de Saint-Jean, paroisse de Saint-Malon, a été érigée en châtellenie en 1707.}}|2|1}}


Chasse (de La), s{{e|r}} dudit lieu, par. d'iffendic.


{{AN|{{sc|Chassé}}, s{{e|r}} des Chesnayes, par. de Domagné.}}
Réf. et montres de 1427 à 1513, par. d'iffendic, év. de Sainî-Malo.
{{A|Déb. à l'intend. en 1738 et déchargé du droit de franc fief par arrêt du conseil de 1739 ; réf. 1513, par. de Domagné, év. de Rennes.|2|1}}
{{A|De gueules à six alérions d'argent.|2|1}}


Deux secrétaires du Roi en 1562 et 1569.


{{AN|{{sc|Chasseraux}}, par. de Bain, év. de Rennes.}}
La branche aînée fondue en 1550 dans les d'Andipnè, en faveur desquels la seigneurie de la Chasse, unie à celle de Saint-Jean, paroisse de Saint-Malon, a été érigée en châtellenie en 1707.
{{A|Ecartelé au 1 : d'azur au lévrier d'or ; au 4: d'azur au château d'argent, maçonné de sable ; aux 2 et 3 : de gueules à deux drapeaux d'or en sautoir, surmontés d'une étoile d'argent.
{{bloc smaller|Un maréchal de camp, baron de l'Empire, † 1840.}}|2|1}}


Chassé, s{{e|r}} des Chesnayes, par. de Domagné.


{{AN|{{sc|* Chassin}}, s{{e|r}} de Kergommeaux, trêve du Fœil, par. de Saint-Turiaff-de-Quintin, — de Kerbriac, — du Guerny, — de Keraudren, — du Rhun, par. de Vieux-Bourg.}}
Déb. à l'intend. en 1738 et déchargé du droit de franc fief par arrêt du conseil de 1739 ; réf. 1513, par. de Domagné, év. de Rennes.
{{A|De sinople au sautoir d'argent, chargé de quatre écrevisses de gueules(Arm.l696)
{{bloc smaller|Un conseiller du Roi, maire de Quintin en 1696.}}|2|1}}


De gueules à six alérions d'argent.


{{AN|{{sc|Chassonville (de)}}, ''voyez'' {{sc|Mallier}}.}}
Chasseraux, par. de Bain, év. de Rennes.


Ecartelé au 1 : d'azur au lévrier d'or ; au 4: d'azur au château d'argent, maçonné de sable ; aux 2 et 3 : de gueules à deux drapeaux d'or en sautoir, surmontés d'une étoile d'argent.


{{AN|{{sc|* Chasteigner}}, (orig. de Poitou), s{{e|r}} de la Chàtaigneraye et de la Roche-Pozay, en Poitou, — du Lindois, en Angoumois, — de Mallevault, — de Rouvre, — de la Rochequairie, par. de Saint-Etienne-du-Bois, — de la Thébaudais, par. de Gévezé, — du Douet-Rouaud, par. du Loroux-Bottereau, — de la Berlaire, par. de Vieillevigne, — de Bougon, par. de Bouguenais.}}
Un maréchal de camp, baron de l'Empire, † 1840.
{{A|Réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Gévezé, év. de Rennes et le Loroux, év. de Nantes.|2|1}}
{{A|D'or au léopard de sinople. Devise : ''Atavis et armis''.
{{bloc smaller|''Thibaut'', contribua au denier de la croisade en 1248 ; ''Hélie'', chevalier dans une montre d'Olivier de Clisson en 1383 ; un commandeur de la Feuillée et du Palacret en i486 ; cinq abbés de Beauport de 1581 à 1678; un ambassadeur à Rome, chevalier du Saint-Esprit en 1583.}}
{{bloc smaller|La branche de Bretagne fondue en 1540 dans ''la Lande'' ; d'autres branches existent encore en Poitou et ont eu un membre admis aux honneurs de la cour en 1776 et trois membres fusillés à Quiberon en 1795.}}|2|1}}


* Chassin, s{{e|r}} de Kergommeaux, trêve du Fœil, par. de Saint-Turiaff-de-Quintin,


{{AN|{{sc|Chasteigner}}.}}
— de Kerbriac, — du Guerny, — de Keraudren, — du Rhun, par. de Vieux-Bourg.
{{A|Porte trois châtaignes (Sceau 1381).

{{bloc smaller|''Guillaume'', ratifie le traité de Guérande en 1381.}}|2|1}}
De sinople au sautoir d'argent, chargé de quatre écrevissas degueules(Arm.l696) Un conseiller du Roi, maire de Quintin en 1696.

Chassonville (de), voyez Malwer.

* Chasteigner, (orig. de Poitou), srde la Chàtaigneraye et de la Roche-Pozay, en Poitou,

— du Lindois, en Angoumois, — dé Mallevaull, — de Rouvre, — de la Rochequairie, par. de Saint-Etienne-du-Bois, — de la Thébaudais, par. de Gévezé,

— du Douet-Rouaud, par. du Loroux-Bottereau, — de la Berlaire, par. de Vieillevigne,— de Bougon, par. de Bouguenais.

Réf. et montres de 1427 à 1513, par. de Gévezé, év. de Rennes et le Loroux, év. de Nantes.

D'or au léopard de sinople. Devise : Atavis et armis.

Thibaut, contribua au denier de la croisade en 1248 ; Hélie, chevalier dans une montre d'Olivier de Clisson en 1383 ; un commandeur de la Feuillée et du Palacret en i486 ; cinq abbés de Beauport de 1581 à 1678; un ambassadeur à Rome, chevalier du SaintEsprit en 1583.

La branche de Bretagne fondue en 1540 dans la Lande ; d'autres branches existent encore en Poitou et ont eu un membre admis aux honneurs de la cour en 1776 et trois membres fusillés à Quiberon en 1795.

Chasteigner.

Porte trois châtaignes (Sceau 1381).
Guillaume, ratifie le traité de Guérande en 138L

Ciiarteigneraye (de I.a), sr
37

modifications

Menu de navigation