75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/19

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 289-296).



LE CHAPITRE DE MARIE,
contenant dix-huict verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Dieu eſt renumerateur, conducteur (des gens de bien,) liberal, ſage, veritable. Zacarie, ſerviteur de ton Seigneur s’eſt ſouvenu de ſa grace, quand il a prié ſecretement ſon Seigneur & a dir, Seigneur mes os ſont devenus foibles & ma teſte eſt blanche de vieilleſſe, Seigneur je n’ay jamais eſté eſconduit en mes oraiſons exauce ma priere, je crains que celui qui me ſuccedera ne pervertiſſe ta loy, donne moy un fils pour me ſucceder qui ſoit mon heritier, heritier de la lignée de Jacob, & qui te ſois agreable. O Zacarie, je t’annonce que tu auras un fils nommé Jean, perſonne n’a encor eſté nommé de ce nom , il a dit, Seigneur, comme auray-je un fils ma femme eſt ſterile & je ſuis trop vieil ? On luy a reſpondu, la choſe ſera comme je te l’a dis, elle eſt facile à ton Seigneur qui t’a creé ; il a dit, Seigneur donne moy, quelque ſigne de la groſſeſſe de ma femme ; il luy a dit, tu ne parleras de trois nuits ; alors il eſt ſorty de ſon oratoire, & a fait ſigne au peuple de faire leurs oraiſons ſoir & matin, O Jean comprens l’eſcriture avec affection[1], Nous luy avons donné dés ſon enfance les ſciences, la clemence, la charité, la pieté, l’affection envers les pere & mere, & non pas la violence & la deſobeïſſance, Nous avons beny le jour qu’il eſt né, le jour qu’il mourra, & le jour qu’il reſſuſcitera. Souviens-toy de ce qui eſt eſcrit de Marie, elle s’eſt retirée du coſté du Levant, en un lieu eſloigné de ſes parens, et a pris un voile pour ſe couvrir, nous luy avions envoyé noſtre Eſprit en forme d’homme, elle en a eu peur & a dit, Dieu me preſervera de toy ſi tu as ſa crainte devant les yeux ; il luy a dit; ô Marie je ſuis Meſſager de Dieu ton Seigneur qui te donnera un fils agiſſant & prudent ; elle a reſpondu, comme auray-je un enfant ſans attouchement d’homme, je ne veux pas eſtre impudique ; il a dit, La choſe ſera comme je te l’a dis, elle eſt facile à ton Seigneur, ton fils ſera une marque de la toute-Puiſſance de Dieu & de ſa grace ſpeciale envers ceux qui croiront en ſa divine Majeſté : elle devint groſſe, & ſe retira quelque temps en un lieu eſloigné du peuple où elle ſentiſt les douleurs de l’accouchement au pied d’un palmier, & dit, que ne ſuis je morte, pourquoy ne ſuis-je pas au nombre des perſonnes oubliées ? L’Ange luy dit; ne t’afflige pas, Dieu a mis un ruiſſeau au deſſous de toy, eſbranle le pied de ce palmier les dattes tomberont, mange les, mange & boy, & lave tes yeux, dis à ceux que tu rencontreras que tu jeuſne, & que tu as fait vœu de ne parler à perſonne que ton jeuſne ne ſoit accomply ; Ses parens l’ont rencontrée qu’elle portoit ſon enfant & luy ont dit, ô Marie voila une choſe eſtrange, ô ſœur d’Aaron, ton pere ne t’a pas commandé de faire mal, & ta mere n’eſtoit pas une impudique ; elle a fait ſigne à ſon enfant de leur reſpondre, ils ont dit, Comment parlera l’enfant qui eſt dans le berceau ? Alors ſon enfant a parlé & a dit, je ſuis ſerviteur de Dieu, il m’a enſeigné l’eſcriture, il m’a fait Prophete, il m’a beny en tous lieux, & m’a commandé de le prier, il m’a recommandé la pureté tout le temps de ma vie, & d’honorer mes pere & mere, il ne m’a pas eſté ny violent ny malicieux, loüé ſera le jour que je ſuis né, le jour que je mouray, & le jour que je reſſuſciteray; Ainſi parla Jeſus Fils de Marie avec verité, de laquelle vous doutez, Dieu n’approuve pas le diſcours.de ceux qui diſent qu’il a un enfant, loüé ſoit Dieu, lors qu’il veut quelque choſe il dit, ſois, & elle eſt, il eſt mon Seigneur & le voſtre, adorez-le c’eſt le droict chemin, il y a des perſonnes qui ont eſté pour ce regard de differente opinion, mais malheur eſt ſur les incredules, ils ſeront mal-heureux au jour du Jugement. Les infidelles ſont manifeſtement dévoyez du droit chemin, ſi tu leur preſche les tourmens de l’Enfer & leur ignorance, ils ne t’eſcouteront pas. Nous ſommes Maiſtres de tout ce qui eſt en terre, & ordonnons de toute choſe a noſtre volonté, ils ſeront un jour aſſemblez devant nous pour eſtre jugez., Souviens-toy de ce qui eſt eſcrit d’Abraham, il eſtoit homme de bien & Prophete, il a dit à ſon pere, n’adorez pas ce qui ne void goute, qui n’entend rien, & qui ne vous peut pas eſtre utile, je ſçay ce que vous ne ſçavez pas, ſuivez moy, je vous conduiray au droict chemin, n’adorez pas le Diable il eſt: deſobeïſſant à Dieu ; autrement je crains que Dieu ne vous chaſtie, & que vous ne ſoyez au nombre des gens perduſ; Il luy a reſpondu, O Abraham, abhorre tu mes Dieux ? ſi tu ne change de diſcours je te lapideray, eſloigne-toy de moy pour longtemps ; il a dit, Dieu vous vueille inſpirer, je le prieray pour vous, il eſt tres-bon, il exaucera ma priere, qu’adorerez vous lors que je ſeray eſloigné de vous ? adorez Dieu mon Seigneur, & vos prieres ſeront exaucées ; il s’eſt eſloigné d’eux, & a adoré un ſeul Dieu; nous luy avons donné deux fils Iſaac & Jacob tous deux Prophetes, nous luy avons donné noſtre grace, & une langue eloquente & veritable. Souviens-toy de ce qui eſt eſcrit de Moïſe, il eſtoit homme de bien, noſtre Prophete & noſtre Meſſager, nous l’avons appellé du coſté droict de la montagne de Sinaï, nous l’avons approché de nous, & luy avons enſeigné nos ſecrets, nous luy avons donné par noſtre grace ſpecialle un frere Prophete nommé Aaron. Souviens-toy de ce qui eſt eſcrit d’Iſmaël, il obſervoit exactement ce qu’il promettoit, il eſtoit Prophete & Apoſtre du Seigneur, il preſchoit la pureté, & recommandoit aux hommes de faire ſouvent leurs oraiſons, & eſtoit agreable à ſon Seigneur. Souviens toy de ce qui eſt eſcrit d’Enoch, il eſtoit homme juſte & Prophete, nous l’avons eſlevé en un lieu tres-haut. Dieu a donné ſa grace à ces perſonnes entre les Prophetes de la lignée d’Adam, entre ceux que nous avons fait embarquer avec Noé, entre ceux de la lignée d’Abraham & d’Iſraël, & entre ceux que nous avons aſſemblez & conduits au droict chemin ; Lors qu’on leur racontoit les miracles du miſericordieux, ils le proſternoient & l’adoroient avec les larmes aux yeux ; leur poſterité a quitté leurs veſtiges, elle a abandonné la loy, & a ſuivis ſes apetits, mais ils ſeront precipitez dedans le feu d’Enfer, excepté ceux qui ſe convertiront & qui feront de bonnes œuvres, ils entreront dans le Paradis, & ne leur ſera point fait d’injuſtice, ils entreront dans le jardin d’Eden, ce que le miſericordieux promet eſt infaillible, ils n’entendront rien dire dans le Paradis qui leur deplaiſe; ils entendront la ſalutation des Anges, & auront ſoir & matin tout ce qu’ils deſireront, tel eſt le Paradis que Dieu donne à ſes creatures qui ont ſa crainte devant leurs yeux. Je ne deſcends du Ciel que par la permiſſion de ton Seigneur, il eſt maiſtre de nos actions au Ciel & en la Terre, & de tout ce qui eſt entr’eux, il ne t’a pas oublié[2], adore le & perſevere en ton adoration, cognois-tu quelque perſonne qui ſe nomme comme luy ? l’homme dit, Quoy, je mourray & je reſſuſciteray ? Il ne conſidere pas que Dieu l’a creé de rien, j’aſſembleray un jour les infidelles & les Diables, je les feray preſenter à la porte de l’Enfer ſur leurs genoux, & jetteray ſur eux toute ſorte de malheur parce qu’ils ont augmenté leur impieté envers leur Seigneur. Je cognois ceux qui meritent d’eſtre bruſlez dedans l’Enfer, ils y ſeront precipitez, c’eſt un arreſt tres-juſtement rendu par le Seigneur ; Je ſauveray les gens de bien, & deffendray aux infidelles de ſe mettre à genoux devant les Idoles, lors que les infidelles & pluſieurs des fidelles ont oüy preſcher mes commandemens, ils ont dit entr’eux qu’ils eſtoient dans un meilleur chemin que leur prochain, combien en avons nous exterminé auparavant eux aux ſiecles paſſez plus riches qu’eux & hipocrites comme eux ? Dis leur, Dieu prolonge la vie aux devoyez afin qu’ils cognoiſſent leurs erreurs, & qu’ils apprennent la cognoiſſance des peines qui leur ſont preparées, ils cognoiſtront ceux qui ſeront les plus malheureux, & ceux qui auront eſté les plus foibles en leur foy, & moins affectionnez au ſervice de ſa divine Majeſté. Dieu augmentera la foy de ceux qui ſuivront le droict chemin, & ceux qui luy ſeront obeïſſans joüiront de ſa grace. As-tu conſideré l’action des impies ? ils demandent s’ils auront des richeſſes & des enfans apres leur reſurrection ; Voulez-vous ſçavoir le futur ? voulez-vous capituler avec le miſericordieux ? il ne le fera pas. J’eſcriray tout ce qu’ils diſent & accroiſtray leur miſeres, je leur donneray en ce monde ce qu’ils demanderont & reſſuſciteront nuds (ſans treſors & ſans enfans.[3]) ils ont adoré les idoles pour avoir leur protection ; certainement ils ont erré en cette adoration, ils les renonceront & ſeront leurs ennemis au jour du Jugement Ne vois-tu pas comme nous avons envoyé les Diables contre les infidelles pour les ſeduire ? Ne t’impatiente pas de les voir chaſtier, ils ſeront jugez au jour ordonné. Souviens-toy du jour que j’aſſembleray tous les gens de bien en la preſence de Dieu, & que je precipiteray tous les meſchans dedans l’Enfer, leurs prieres ne ſeront pas exaucées, excepté de ceux qui ont accomply les promeſſes qu’ils ont fait aux miſericordieux, ils ont dit, croyez-vous que Dieu ait un enfant vous dites une choſe eſtrange, peu s’en eſt manqué que le Ciel et la Terre ne s’en ſoient ouverts, & que les montagnes ne ſoient tombées avec leur entiere ruine ; ils appellent Dieu, Dieu le Fils, Dieu n’a pas affaire d’enfant, tout ce qui eſt au Ciel & en la Terre l’adore, il ſçait le nombre & le compte de toutes les choſes du monde, les hommes ſeront aſſemblez devant luy au jour du Jugement, &. les vray-croyans qui feront de bonnes œuvres ſeront aymez de ſa divine Majeſté. Nous t'avons envoyé l'Alcoran eſcrit en ta langue, afin que tu annonce les delices du Paradis à ceux qui ont ma crainte devant les yeux, & que tu preſche les tourmens de l'Enfer à ceux qui diqputent avec opiniaſtreté contre la foy. Combien avons nous exterminez d'impies aux ſiecles paſſez ? as-tu oüy parler d'eux ? as-tu oüy faire mention de leur memoire ?

  1. Voy Kitab el tenoir.
  2. Gelaldin dit que Mahomet fit plainte à l’Ange Gabriel d’avoir demeuré trop longtemps ſans le viſiter.
  3. Voy Gelaldin.