75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/30

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 385-390).



LE CHAPITRE DES GRECS,
contenant ſoixante verſets,
eſcrit à la Meque.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. Je ſuis Dieu treſ-ſage. Les Grecs ont eſté vaincus ſur la frontiere des Perſes, mais ils ſeront victorieux avant la fin de ſept années, Dieu diſpoſe de toute choſe depuis le commencement juſques à la fin : lorſqu’ils ſeront victorieux les vray-croyans ſe reſjouïront de la victoire que Dieu leur donnera, il protege qui bon luy ſemble, il eſt tout-Puiſſant & miſericordieux : il leur a promis la victoire, il ne contrevient pas à ſes promeſſes, ce que la plus grande partie des hommes ne connoiſt pas, ils aiment la vie de ce monde & ne conſiderent pas leur fin, ne conſidereront-ils pas que Dieu a creé les Cieux & la Terre ? & tout ce qui eſt entr’eux ? & a ordonuné à toute choſe un temps prefix & limité ? Certainement la plus grande partie du peuple ne croid pas en la reſurrection : ne conſidereront-ils pas la fin de ceux qui les ont precedez qui eſtoient plus puiſſants & plus riches qu’eux ? Dieu a envoyé à tous un Apoſtre pour leur enſeigner ſa loy, il ne leur a point fait d’injuſtice, ils ſe ſont fait tort à eux-meſmes par leur iniquité, la fin des meſchans ſera ſemblable à leurs œuvres, ils meſpriſent les commandemens de Dieu & ſe mocqent d’eux, mais Dieu les fera mourir & les fera reſſuſciter, & tous ſeront aſſemblez devant luy au jour du Jugement, ce jour ils ſeront deſeſperez, leurs Idoles n’intercederont pas pour eux, ils les abandonneront & ſeront ſeparez des vray-croyans. Ceux qui croyent en Dieu & qui font de bonnes œuvres, jouyront des delices du Paradis, & les impies ſeront chaſtiez ſelon leurs demerites. Loüe Dieu, prie-le ſoit & matin, loüange luy eſt deuë au Ciel & en la terre, prie-le avant que le Soleil ſe couche & à l’heure du midy ; il fait ſortir le mort du vif & le vif du mort, il fait revivre & verdoyer la terre aride apres la mort, ainſi il vous fera reſſuſciter & ſortir des monuments: c’eſt un ſigne de ſa toute-Puiſſance de vous avoir creez de terre, de vous avoir donné chair & os, & d’avoir creé la femme (de la coſte de l’homme) pour habiter au luy, il a commandé de vous entr’aimer & d’exercer la charité entre vous, ces choſes ſont ſignes de ſa toute-Puiſſance à ceux qui conſiderent ſes graces. La creation du Ciel & de la Terre, la diverſité des langues, la difference de vos viſages & de voſtre teint, la nuit creée pour repoſer & le jour pour travailler, l’eſclair qui effraye le peuple, & qui par la pluye fait reverdir la terre , ſont des ſignes ſa toute-Puiſſance : c’eſt une marque de ſa toute-Puiſſance de ſouſtenir le Ciel de la Terre; Vous ſortirez des monuments lorſqu’il vous appellera, tout ce qui eſt au Ciel & en la Terre luy obeït, il fait mourir & fait reſſuſciter les hommes, il eſt ſeul Dieu, au Ciel & en la Terre, il eſt tout-Puiſſant & fçait tout ; il vous parle par parabole tirée de vous meſmes. Vos valets ſont-ils, vos compagnons ? partagent-ils eſgallement avec vous les biens que Dieu vous a donnez ? comme direz-vous donc que Dieu a un compagnon eſgal à luy ? J’explique ainſi ſes miſteres aux perſonnes qui les ſçavent comprendre, certainement les impies ont ſuivy leurs appetits avec ignorance : qui conduira celuy que Dieu fera devoyer ? il ne trouvera point de protecteur ; Embraſſe la loy de ſalut, Dieu l’a eſtably pour la faire obſerver aux hommes, elle ne reçoit point d’alteration, mais la plus grande partie du monde ne le connoiſt pas : craignez Dieu, faites vos oraiſons au temps ordonné, ne ſoyez pas ſemblables à ceux qui diſent que Dieu à un compagnon, ny ſemblables à ceux qui font à preſent au nombre des heretiques, & qui eſtoient auparavant des voſtres; chaque ſecte ſe plaiſt en ſes opinions, lorſqu’il leur arrive quelque mal ils invoquent Dieu & ſe convertiſſent, neantmoins une partie d’entr’eux retournent en leur idolaſtrie apres avoir receu la grace, ils ſont des ingrats, ils ſeront tolerez quelque temps, & à la fin ils connoiſtront trop tard leur erreur : leur avons nous enſeigné des raiſons & des arguments qui preuvent que j’ay un compagnon ? le peuple s’eſt reſjoüy lors que nous luy avons eſlargy nos graces, & s’eſt deſeſperé lorſqu’il luy eſt arrivé du mal, ne voyent-ils pas que je donne & oſte le bien à qui bon me ſemble ? c’eſt un ſigne de mon unité à ceux qui obeïſſent à mes commandemens. Donnez à voſtre prochain ce qui luy apartient, & particulierement aux pauvres & aux vray-croyans ſi vous déſirez voir la face de Dieu, ceux qui le feront ſeront bien-heureux. L’argent que vous preſtez à uſure augmente entre la main des hommes, Dieu ne le fera pas proſperer, les aumoſnes que vous ferez vous feront voir la face de ſa divine Majeſté, & vous ſeront renduës au double. Dieu vous a creé, il vous enrichit, il vous fait vivre, mourir & reſſuſciter, vos idoles en peuvent-ils faire autant ? Loué ſoit Dieu il n’a point de compagnon, le deſordre a parû en la terre & en la Mer à cauſe des pechez des hommes, peut-eſtre qu’ils ſe convertiront lorſqu’ils ſentiront la punition de leurs crimes : Dis leur, cheminez en terre & conſiderez la fin de ceux qui vous ont precedez, la plus grande partie eſtoit idolatre, embraſſez la veritable loy avant que le jour ne vienne que perſonne ne ſera exaucé, ce jour les meſchants, ſeront ſeparez des bons, les impies rendront compte de leur impieté, & ceux qui auront bien veſcu jouïront des joyes de Paradis, la grace de Dieu ſera leur recompenſe, Dieu n’aime pas les infidelles. C’eſt un ſigne de ſa toute-Puiſſance d’envoyer les vents pour vous annoncer la pluye, & de vous faire gouſter les fruits de ſa grace, le navire court ſur l’eau par ſa permiſſion pour l’avantage de voſtre commerce, ne le micierez vous à pas; de ſes bienfaits ? Nous avons envoyé, à chaque nation des Prophetes & des Apoſtres auparavant toy, ils ſont venus avec des preceptes tres-intelligibles & avec pluſieurs miracles, nous avons chaſtiez ceux qui les ont dementy, & avons protegé les fidelles. Dieu envoye les vents qui eſlevent les nuës, & les eſtendent en l’air en pluſieurs pieces à ſa volonté, il en fait tomber la pluye où il veut, & en réſjouy qui bon luy ſemble, de ceux qui l’attendent avec impatience, conſidere les effects de ſa bonté, il fait reverdir la terre ſeche et aride, il reſſuſcite les morts, il eſt tout-Puiſſant. Nous avons envoyé les vents pour aſſembler les nuës qui ont couvert les hommes de leur ombrage, neantmoins ils ſont retournez en leur impieté : les morts ne t’entendront pas ny auſſi les muets, tu n’és pas obligé de conduire les aveugles, perſonne ne t’eſcoutera que ceux qui croiront en ma loy & qui me ſeront obeïſſans ; dis leur, Dieu vous a creés foibles, il vous a donné de la force, & apres vous a remis dans la foibleſſe & la vieilleſſe, il fait ce que bon luy ſemble, il ſçait les geſtes des hommes & fait tout ce qu’il veut, les meſchans jurerontt au jour du Jugement qu’ils n’ont demeuré qu’une heure dans leurs tombeaux, ils mentent de la façon lorſqu’ils nient la, reſurrection, les vray-croyans qui ſçavent la verité leur diront, vous y avez demeuré le temps ordonné dans le livre de Dieu, ſçavoir juſques au jour de la reſurrection, voicy le jour de la reſurrection, vous ne ſçavez pas en quel temps il devoit arriver, aujourd’huy les excuſes ſeront inutiles aux infidelles, il ſeront privez de protection. Nous avons enſeigné dans l’Alcoran tout ce qui eſt utile pour le ſalut du peuple, ſi tu enſeigne aux hommes mes commandemens les infidelles diront que tu n’apporte que le deſordre : ainſi Dieu endurcit le cœur des ignorans. Prens patience & perſevere ce que Dieu promet eſt infaillible, garde que les incredules n’ébranlent ta perſeverance.