75%.png

L’Alcoran (Traduction de Du Ryer)/73

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Traduction par André Du Ryer.
Antoine de Sommaville (p. 608-609).



LE CHAPITRE DU TIMIDE,
contenant vingt verſets,
eſcrit à la Meque.

Les Arabes ont intitulé ce Chapitre du Timide lord que l’Ange Gabriel apporta ce Chapitre à Mahomet, il eut peur de l’éclat de ſa lumiere, & ſe couvrit de ſes veſtemens : ce qui donna l’occaſion à l’Ange de l’appeler, & de dire, O timide, & ne dit pas O Prophete, ſelon ſa couſtume.


AU Nom de Dieu clement & miſericordieux. O Timide[1] leve-toy la nuit, prie Dieu à la minuit, juſques aux deux tiers de la nuit & davantage. Lis l’Alcoran& le medite, obſerve ce qu’il contient encore qu’il te ſoit ennuyeux : Tu le comprendras mieux apres ton premier ſommeil, parce que tu as le jour des affaires qui te divertiſſent. Souviens-toy du nom de Dieu, quitte le monde pour l’adorer, il eſt Seigneur du Ponant & du Levant, il n’y a point de Dieu que Dieu, prens-le pour ton protecteur : ne t’impatiente pas de ce que diſent les impies, ſepare-toy de leur compagnie ſans crainte. Laiſſe-lez moy châtier, y a-t’il quelqu’un qui les puiſſe deffendre ? leur punition eſt differée, mais j’ay des chaiſnes, du feu, du pain plein d’eſpine, & de grands tourmens pour les châtier au jour que la terre tremblera et que les montagnes fondront en pouſſiere. O peuple, nous vous avons envoyé un Prophete noſtre Apoſtre, pour vous inſtruire comme nous avons fait à Pharaon, il a eſté deſobeïſſant & opiniaſtre, & nous l’avons rudement chaſtié. Comme vous ſauverez-vous des tourmens de l’Enfer ſi vous eſtes au nombre des impies ? Que ferez-vous au jour que les enfans ſeront hommes & que le ciel s’ouvrira ? Ce que Dieu promet eſt infaillible ; Ces choſes ſont pour inſtruire ceux qui deſirent ſuivre le chemin du ſalut, Ton Seigneur ſçait que tu te leveras environ au tiers de la nuit, ou a la minuit, comme auſſi une partie de ceux qui ſont avec toy, il compte les heures & les minutes d la nuit & du jour, il ſçait que tu ne les peut pas compter exactement, il te pardonne ſi tu te leve un peu pluſtoſt ou un peu plus tard, liſez durant ce temps ce que vous pourrez lire de l’Alcoran, Dieu ſçait qu’il y aura des perſonnes entre vous qui ſeront malades, d’autres qui ſeront en voyage pour leur affaires, & d’autres qui combattront pour la foy ; Ces perſonnes ſeront excuſées, Liſez ce que vous pourrez lire de l’Alcoran, eſlevez vos prieres à Dieu, payez les decimes, preſtez à Dieu quelque bienfait, vous trouverez un jour le bien que vous aurez fait & une tres-grande recompenſe ; Demandez pardon à Dieu, il eſt clement & miſericordieux.

  1. Voy Gelaldin.