L’Encyclopédie/1re édition/POSITIF, ve

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
◄  POSITI
POSITION  ►

POSITIF, ve, adj. (Gram.) ce terme, dans l’usage ordinaire, est opposé à l’adjectif négatif ; & il veut dire, qui suppose l’existence ou la réalité, ou qui énonce la réalité ; au lieu que le mot négatif sert à détruire la supposition d’existence ou de réalité ; c’est conformément à cette acception que les mots ὁμαλός, æqualis, égal, sont positifs ; au lieu que les mots ἀνώμαλος, inæqualis, inégal, sont négatifs. Voyez Négation.

Mais les Grammairiens font encore usage de ce terme positif dans autre sens, qui differe du sens primitif que l’on vient de voir en ce qu’il exclut l’idée de comparaison, d’augmentation & de diminution actuelle ; dans cette nouvelle acception, le mot positif est opposé à ceux de comparatif & de superlatif. C’est donc ainsi qu’il faut entendre ce que l’on dit en grammaire, de certains adjectifs & de certains adverbes, qu’ils sont susceptibles de différens degrés de comparaison, savoir, le positif, le comparatif & le superlatif.

Le degré positif, que d’ordinaire on nomme simplement le positif, c’est la signification primitive & fondamentale de l’adjectif ou de l’adverbe, sans aucun rapport au plus ni au moins dont elle est susceptible ; comme quand on dit : un bon livre, des meubles magnifiques, un profond silence, les hommes courageux, écrire bien, meublé magnifiquement, méditer profondément, combattre courageusement.

Puisque le positif est un des degrés dont est susceptible la signification de certains adjectifs & de certains adverbes, & que ce degré exclut toute idée de comparaison, d’augmentation, ou de diminution actuelle : il est évident qu’il ne doit pas être censé ni appellé un degré de comparaison, que cette dénomination, pour me servir des termes de l’école, est de falso supponente, & qu’au lieu de dire des degrés de comparaison, il seroit plus vrai & plus raisonnable de dire des degrés de signification. Au reste on peut voir au mot Superlatif, un examen plus approfondi de la doctrine des Grammairiens sur ces degrés, dont M. de Marsais a à peine donné une idée légere & très-imparfaite au mot Degrés de comparaison ou de signification. (B. E. R. M.)

Positif, quantité positive, (en Algebre.) c’est une quantité qui a, ou qui est censée avoir le signe + ; elle est ainsi appellée par opposition à la quantité négative, plus petite. Voyez Quantité, Négatif.

Positif, (Jurisp.) a dans cette matiere deux significations différentes. On appelle droit positif celui que les hommes ont fait, & qui est arbitraire, à la différence du droit naturel & du droit divin qui est immuable.

On appelle un fait positif, lorsqu’il est articulé très-nettement & bien précisément, & non en termes équivoques. (A)

Positif, s. m. c’est dans les grandes orgues d’église le petit orgue qui est au-devant du grand. Voyez le plan CDEF, Planche I, fig. 1.

Les jeux du positif sont ceux qui suivent la montre de 8 piés ou de 4 piés ouverts : ce jeu est d’étain : le bourdon de 4 piés bouchés : le prestant de 4 piés ouverts : la doublette de deux piés ouverts : la flûte allemande de deux piés à cheminée : la fourniture a trois tuyaux sur chaque touche : la cimballe de deux tuyaux sur chaque touche : le nazard : le cromorne de 4 piés, qui sonne l’unisson du prestant : le larigot. Voyez les articles particuliers de ces jeux, & l’article Jeux.