Le Koran (Traduction de Kazimirski)/54

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Librairie Charpentier (p. 436-439).

CHAPITRE LIV.

LA LUNE[1].


Donné à la Mecque. — 55 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. L’heure s`approcha, et la LUNE se tendit ;
  2. Mais les infidèles, tout en voyant un miracle, se détournent et disent : C’est une magie continuelle.
  3. Et ils ont traité ces avertissements de mensonges : ils ont suivi leurs appétits, mais toute chose est fixée invariablement.
  4. On leur a cependant fait entendre des récits[2] on il y avait de quoi les saisir de terreur.
  5. C’est la sagesse suprême ; mais les avertissements ne leur servent de rien.
  6. Quitte-les donc, ô Mohammed ! Le jour où l’ange chargé d’appeler tous les hommes[3] les appellera à quelque chose d’horrible,
  7. Les yeux baissés, ils sortiront de leurs tombeaux, semblables aux sauterelles dispersées,
  8. Courant à pas précipités auprès de l’ange qui les a appelés Les incrédules diront alors : Voici le jour difficile.
  9. Avant eux, le peuple de Noé traita la vérité d’imposture ; il traita notre serviteur (Noé) de menteur. On disait : C’est un possédé, et il fut repoussé.
  10. Il (Noé) cria vers son Seigneur en disant ; Je suis opprimé, viens à mon secours.
  11. Nous ouvrîmes les portes du ciel avec l’eau tombant en torrents.
  12. Nous fendîmes la terre en fontaines, et l’eau du ciel se réunit à l eau des sources, d’après l’arrêt fixé d’avance.
  13. Nous le (Noé) portâmes dans un vaisseau fait de planches et de clous.
  14. Il voguait sous nos yeux. C’était une récompense due à celui envers lequel on s’était montré ingrat (incrédule).
  15. Nous en avons fait un signe d’avertissement. N’y a-t-il personne qui réfléchisse ?
  16. Eh bien ! quels ont été notre châtiment et nos menaces ?
  17. Nous avons rendu le Koran facile à entendre, propre à servir d’admonition. N’y a-t-il personne qui réfléchisse ?
  18. Ad a traité la vérité d’imposture. Eh bien ! quels ont été notre châtiment et nos menaces ?
  19. Nous envoyâmes contre eux (les Adites) un vent impétueux dans un jour néfaste, soufflant sans relâche.
  20. Il enlevait les hommes comme des chicots de palmier arrachés avec violence.
  21. Eh bien ! quels ont été notre châtiment et nos menaces ?
  22. Nous avons rendu le Koran facile à entendre, propre à servir d’admonition. N’y a-t-il personne qui réfléchisse ?
  23. Les Thémoudites ont traité nos menaces de mensonges.
  24. Écouterons-nous un homme comme nous ? disaient-ils, en vérité, nous serions plongés dans l’égarement et dans la folie.
  25. Les avertissements du ciel lui seraient-ils donnés à lui seul d’entre nous ? Non, mais c’est un imposteur insolent.
  26. — Demain ils apprendront qui de nous était l’imposteur insolent.
  27. Nous leur enverrons ans femelle de chameau comme tentation[4] ; nous épierons leurs démarches, et toi, Saleh[5], prends patience.
  28. Annonce-leur que l’eau de leurs citernes doit être partagée entre eux et la chamelle, et que leurs rations d’eau doivent se suivre alternativement.
  29. Les Thémoudites appelèrent un de leurs concitoyens ; il tira son sabre et tua la chamelle.
  30. Eh bien ! quels ont été notre châtiment et nos menaces ?
  31. Nous envoyâmes contre eux un seul cri de l’ange ; et ils devinrent comme des brin de paille sèche qu’on mêle à la boue[6].
  32. Nous avons rendu le Koran facile à entendre, propre à servir d’admonition. N’y a-t-il personne qui réfléchisse ?
  33. Et le peuple de Loth traita les menaces de mensonges.
  34. Nous envoyâmes contre ce peuple un orage lançant des pierres. Nous ne sauvâmes que la famille de Loth au point du jour.
  35. C’était une faveur de notre part ; ainsi nous récompensons quiconque est reconnaissant.
  36. Il (Loth) les menaçait de notre violence, mais il se mirent à révoquer en doute les menace.
  37. ils voulaient abuser de ses hôtes, nous leur avons ôté la vue, et nous dîmes : Éprouvez mon châtiment et mes menaces.
  38. Le lendemain un châtiment sévissant sans relâche les surprit.
  39. Éprouvez mes châtiments et mes menaces, disions-nous.
  40. Nous avons rendu le Koran facile à entendre, propre a servir d’admonition. N’y a-t-il personne qui réfléchisse ?
  41. Et la famille de Pharaon aussi eut des avertissements.
  42. Et tous nos miracles ils les traitèrent de mensonges. Nous les saisîmes donc comme saisit le Fort, le Puissant.
  43. Et vos incrédules, ô Mecquois ! valent-ils mieux que ceux-là ? Ou bien avez-vous quelque brevet d’immunité dans les Écritures ?
  44. Diront-ils : Nous sommes en grand nombre nous aidant les uns les autres ?
  45. Bientôt ce grand nombre sera dispersé ; ils tourneront tous le dos.
  46. L’heure du jugement sera leur rendez-vous. Oh ! que l’heure sera douloureuse et amère !
  47. Les coupables sont plongés dans l’égarement et dans la folie.
  48. Le jour où ils seront traîner leurs fronts par terre dans le feu de l’enfer, on leur criera : Éprouvez le contact de l’enfer.
  49. Nous avons créé toutes choses d’après une certaine mesure.
  50. Notre ordre n’était qu’un seul mot, rapide comme un clignement d’œil.
  51. Nous avons exterminé des peuples semblables à vous. N’y a-t-il personne qui réfléchisse ?
  52. Tout ce qu’ils font est consigné dans ce Livre.
  53. Toute chose petite et grande, tout y est écrit.
  54. Les justes habiteront au milieu de jardins et de cours d’eau.
  55. Dans le séjour de la vérité, auprès du Roi puissant.

  1. Le mot lune, qui se trouve au premier verset, sert de titre à cette sourate. Dans ce premier verset, il s’agit de la venue de l’heure, c’est-à-dire du jour du jugement. Parmi les signes qui doivent précéder ce moment terrible, est celui de la lune qui se fendre. Les commentateurs veulent cependant voir dans ces mots : la lune se fendit, une allusion au miracle fait par Mahomet. Un jour, disent-ils, il fendit avec son doigt la lune en deux.
  2. Des récits sur les peuples exterminés en punition de leur impiété.
  3. C’est l’ange Israfil qui sera chargé de cette mission.
  4. Le mot tentation est emploie ici dans le sens qu’il a souvent dans la Bible et qui doit se traduire par épreuve. Voyez, du reste, au sujet de la chamelle dont il est question, le chap. XXVI, vers. 155.
  5. Saleh est, d’après le Koran, le nom du prophète envoyé pour prêcher les Thémoudites.
  6. Que l’on pétrit pour construire des huttes, etc.