Le Koran (Traduction de Kazimirski)/55

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Librairie Charpentier (p. 439-442).

CHAPITRE LV.

LE MISÉRICORDIEUX.


Donné la Mecque. — 78 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. Le MISÉRICORDIEUX a enseigné le Koran.
  2. Il a créé l’homme ;
  3. Il lui a enseigne l’éloquence.
  4. Le soleil et la lune se meuvent d’après un calcul.
  5. Les plantes et les arbres se prosternent devant Dieu.
  6. Et le ciel, il l’a élevé, et il a établi la balance,
  7. Afin que vous ne fraudiez pas dans le poids.
  8. Pesez juste et ne faites pas perdre à la balance.
  9. Et la terre, il l’a posée pour les différents peuples.
  10. Sur la terre se trouvent les fruits et le palmier au fruit couvert d’enveloppe.
  11. Et les céréales avec leur paille, et les plantes odoriférantes,
  12. Lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous [1] ?
  13. Il a formé l’homme de terre, comme celle du potier
  14. Il a créé les génies de feu pur sans fumée.
  15. Lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous ?
  16. Il est le souverain des deux orients ;
  17. Il est le souverain des deux occidents[2].
  18. Lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous ?
  19. Il a séparé les deux mers qui se touchent[3].
  20. Entre elles s’élève une barrière, et elles ne débordent pas l’une dans l’autre.
  21. Lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous ?
  22. L’une et l’autre fournissent des perles et du corail.
  23. Lequel, etc.
  24. A lui appartiennent les vaisseaux qui traversent les mers comme des montagnes.
  25. Lequel, etc.
  26. Tout ce qui est sur la terre passera.
  27. La face seule de Dieu restera environnée de majesté et de gloire.
  28. Lequel, etc.
  29. Tout ce qui est dans les cieux et sur la terre lui adresse ses vœux. Chaque jour il est occupé à quelque œuvre nouvelle[4].
  30. Lequel, etc.
  31. Nous vaquerons un jour à votre jugement, ô hommes et génies !
  32. Lequel, etc.
  33. Assemblée d’hommes et de génies, si vous pouvez pénétrer au delà des limites des cieux et de la terre, faites-le ; mais vous n’y pénétrerez qu’en vertu d’un pouvoir réel.
  34. Lequel, etc.
  35. Une averse de feu sera lancée contre vous, et de l’airain fondu. Vous ne triompherez pas.
  36. Lequel, etc.
  37. Quand le ciel se fendra, quand il sera rouge[5] comme le cuir teint.
  38. Lequel, etc.
  39. Ce jour-là on n’interrogera plus les hommes et les génies sur leurs péchés[6].
  40. Lequel, etc.
  41. Les criminels seront reconnus à leurs marques ; on les saisira par les chevelures et par les pieds.
  42. Lequel, etc.
  43. Voilà la géhenne que les criminels traitaient de fable.
  44. Ils tourneront autour des flammes et de l’eau bouillante.
  45. Lequel, etc.
  46. Ceux qui craignent la majesté de Dieu auront deux jardins[7].
  47. Lequel, etc.
  48. Tous deux ornés de bosquets.
  49. Lequel, etc.
  50. Dans tous deux, deux sources vives.
  51. Lequel, etc.
  52. Dans tous deux, deux espèces de chaque fruit.
  53. Lequel, etc.
  54. Ils se reposeront accoudés sur des tapis dont la doublure sera de brocart[8]. Les fruits des deux jardins seront à la portée de quiconque voudra les cueillir.
  55. Lequel, etc.
  56. Là seront de jeunes vierges au regard modeste, que n’a jamais touchées ni homme ni génie.
  57. Lequel, etc.
  58. Elles ressemblent a l’hyacinthe et au corail.
  59. Lequel, etc.
  60. Quelle est la récompense du bleu, si ce n’est le bien ?
  61. Lequel, etc.
  62. Outre ces deux jardins, deux autres s’y trouveront encore[9].
  63. Lequel, etc.
  64. Deux jardins couverts de verdure.
  65. Lequel, etc.
  66. Ou jailliront deux sources.
  67. Lequel, etc.
  68. Là il y aura des fruits, des palmiers et des grenades.
  69. Lequel, etc.
  70. Là il y aura de bonnes, de belles femmes.
  71. Lequel, etc.
  72. Des femmes vierges aux grands yeux noirs, renfermées dans des pavillons.
  73. Lequel, etc.
  74. Jamais homme ni génie ne les a touchées.
  75. Lequel, etc.
  76. Leurs époux se reposeront sur des coussins verts et des tapis magnifiques.
  77. Lequel des bienfaits de Dieu nierez-vous ?
  78. Béni soit le nom du Seigneur, plein de majesté et de générosité.

  1. Le verbe nierez-vous est dans le texte au duel, parce qu’il doit se rapporter aux génies et aux hommes.
  2. C’est-à-dire, le lever et le coucher d’été et d’hiver.
  3. Les mots : des deux mers, comme nous l’avons déjà vu (XXVII, 62), peuvent s’entendre de deux masses d’eau, l’une salée, l’autre douce.
  4. La dernière phrase de ce verset peut être traduite plus littéralement ainsi : chaque jour il est dont une autre condition. Ces mots qui, selon les commentateurs, veulent dire que Dieu s’occupe tour à tour de l’exécution de ses arrêts, de la mort et de la vie des êtres créés, de l’abaissement des uns ou de l’élévation des autres ; ces mots ont chez les mystiques musulmans un sens différent ; ils veulent dire que Dieu, un et indivisible, invariable dans son essence, est multiple dans ses attributs, et prend a chaque moment une face nouvelle, qu’il varie à l’infini, qu’il produit la création et l’absorbe, se manifeste et se voile.
  5. Mot à mot : quand il sera comme une rose, une fleur rouge. Le mot dihan, que l’on traduit par cuir teint en rouge, peut aussi se traduire par graisse fondue.
  6. On n’interrogera ni les uns ni les autres au moment où ils seront ressuscites, l’examen n’aura lieu qu’au moment même du jugement.
  7. Selon les uns, de ces deux jardins, l’un sera pour les génies, l’autre pour les hommes ; selon d’autres, deux jardins pour chaque individu, l’un comme récompense de ses œuvres, l’autre comme une gratification en sus de la récompense. Quant aux deux espèces de chaque fruit, on entend par là une espèce pareille pour le goût aux fruits de la terre, l’autre d’un goût céleste inconnu à la terre.
  8. Lorsque les doublures ou l’envers, disent les commentateurs, sont en brocart, que sera-ce du dessus, du bon côté de ces tapis ?
  9. Ces deux jardins soit, comme on peut le voir par leur description, inférieurs aux deux autres mentionnés plus haut ; ils sont destinés aux habitants du paradis d’un degré inférieur.