Le Koran (Traduction de Kazimirski)/78

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Librairie Charpentier (p. 493-495).

CHAPITRE LXXVIII

LA GRANDE NOUVELLE.


Donné à la Mecque. — 41 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. Ils s’interrogent
  2. De la GRANDE NOUVELLE (de la résurrection)
  3. Qui fait le sujet de leurs controverses.
  4. Ils la sauront infailliblement ;
  5. Oui, ils la sauront.
  6. N’avons-nous pas établi la terre comme un lit,
  7. Et les montagnes comme des pilotis ?
  8. Nous vous avons créés.
  9. Nous avons établi dans votre sommeil votre repos.
  10. Nous vous avons donné la nuit pour manteau.
  11. Nous avons établi le jour comme moyen de vivre[1].
  12. Nous avons bâti au-dessus de vos têtes sept cieux solides.
  13. Nous y avons suspendu un flambeau lumineux.
  14. Nous faisons descendre des nuages de l’eau en abondance,
  15. Pour faire germer par elle le grain et les plantes,
  16. Et des jardins plantés d’arbres.
  17. Le jour de la décision est un terme fixé d’avance.
  18. Un jour on sonnera la trompette, et vous viendrez en foule.
  19. Le ciel s’ouvrira et présentera des portes nombreuses.
  20. Les montagnes seront mises en mouvement et paraîtront comme un mirage.
  21. La géhenne sera toute formée d’embûches,
  22. Retraite des méchants,
  23. Pour y demeurer des siècles.
  24. Ils n’y gouteront ni la fraicheur d’aucune boisson,
  25. Si ce n’est l’eau bouillante et le pus,
  26. Comme récompense conforme à leurs œuvres ;
  27. Car ils n’ont jamais pensé qu’il faudra régler le compte,
  28. Et ils niaient nos signes, les traitant de mensonges.
  29. Mais nous avons compté et inscrit tout.
  30. Goutez-en donc la récompense, nous n’augmenterons que vos supplices.
  31. Un séjour de bonheur est réservé à ceux qui craignent Dieu.
  32. Des jardins et des vignes,
  33. Des filles au sein arrondi et d’un âge égal au leur,
  34. Des coupes remplies.
  35. Ils n’y entendront ni discours frivoles ni mensonges.
  36. C’est une récompense de ton Seigneur (elle est suffisante),
  37. Du maître des cieux et de la terre et de tout ce qui est entre eux, du Clément ; mais ils ne lui adresseront pas la parole.
  38. Au jour ou l’esprit[2] et les anges seront rangés en ordre, personne ne parlera, si ce n’est celui à qui le Miséricordieux le permettra, et qui ne dira que ce qui est juste.
  39. Ce jour est un jour infaillible ; quiconque veut, prend la route qui conduit à son Seigneur.
  40. Nous t’avons averti de la venue prochaine du supplice,
  41. Au jour où l’homme verra les œuvres de ses mains, et où l’infidèle s’écriera : Plût à Dieu que je fusse poussière !
  1. C’est-à-dire que le jour est consacré aux affaires de la vie, aux occupations et aux travaux qui procurent aux hommes les moyens de subsistance.
  2. C’est-à-dire, l’ange Gabriel.