Le Koran (Traduction de Kazimirski)/84

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Librairie Charpentier (p. 502-503).

CHAPITRE LXXXIV.

L’OUVERTURE OU LE CIEL QUI S’ENTROUVRE[1]


Donné à La Mecque. — 25 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. Lorsque le ciel se fendra,
  2. Qu’il aura obéi au Seigneur, et se chargera d’exécuter ses ordres ;
  3. Lorsque la terre sera étendue à plat,
  4. Qu’elle aura rejeté de son sein[2] tout ce qu’elle portait et qu’elle restera déserte,
  5. Qu’elle aura obéi au Seigneur, et qu’elle se chargera d’exécuter ses ordres,
  6. Alors, ô toi, homme ! Toi qui désirais voir ton Seigneur, tu le verras.
  7. Celui à qui ou donnera le livre de ses œuvres dans la main droite
  8. Sera jugé avec douceur.
  9. Il retournera Joyeux à sa famille.
  10. Celui à qui on donnera le livre de ses œuvres derrière le dos[3],
  11. Invoquera la mort,
  12. Pendant qu’il brûlera au feu.
  13. Sur la terre il se réjouissait au sein de sa famille ;
  14. Il s’imaginait qu’il ne comparaîtrait Jamais devant Dieu.
  15. Mais Dieu voyait tout.
  16. Je ne jurerai pas par le crépuscule,
  17. Par la nuit et par ce qu’elle rassemble,
  18. Par la lune quand elle se complète et est dans son plein,
  19. Vous passerez de degré en degré.
  20. — Pourquoi donc ne croient-ils pas ?
  21. Pourquoi, lorsqu’on leur récite le Koran, ne se prosternent-ils pas ?
  22. Bien plus : Les infidèles le traitent d’imposture.
  23. Mais Dieu connaît leur haine secrète.
  24. Annonce le châtiment terrible,
  25. Excepté à ceux qui ont cru, qui pratiquent le bien ; car ils recevront une récompense parfaite[4].
  1. Le titre de ce chapitre consiste, comme celui du I, en un nom d’action formé du mot se fendre, s’entrouvrir·. La traduction précédente de ce chapitre est intitulée l’ouverture, et c’est pour ne pas créer de confusion que nous avions conservé ce titre dans les éditions précédentes.
  2. C’est-à-dire, les morts des tombeaux et les trésors qu’elle renferme.
  3. C’est-à-dire, dans la main gauche, car les infidèles auront la droite attachée au cou, et la main gauche retournée derrière le dos.
  4. Mot à mot : une récompense qui ne sera pas accompagnée de reproche, car la valeur d’un bienfait est toujours amoindrie lorsqu’on le rappelle en reproche à celui à qui on le fait.