Le Koran (Traduction de Kazimirski)/97

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Librairie Charpentier (p. 514-515).

CHAPITRE XCVII.

ALKADR[1].


Donné à La Mecque. — 5 versets.


Au nom du Dieu clément et miséricordieux


  1. Nous avons fait descendre le Koran dans la nuit d’ALKADR[2]
  2. Qui te fera connaître ce que c’est que la nuit d’Alkadr ?
  3. La nuit d’Alkadr vaut plus que mille mois.
  4. Dans cette nuit les anges et l’esprit descendent dans le monde avec la permission de Dieu, pour régler toutes choses[3].
  5. La paix accompagne cette nuit jusqu’au lever de l’aurore.
  1. C’est à dire arrêts immuables.
  2. Kadr signifie arrêts immuables. On peut comparer ce passage avec les versets 2 et 3 du chapitre XLIV. C’est la nuit d’Alkadr, qu’on croît être celle du 23 ou du 24 du mois de ramadhan, que le Koran a été révélé en entier à Mahomet. Dans cette nuit les affaires de l’univers sont fixées et résolues pour toute l’année.
  3. Voy. le chap. LXX, 4, note