Les Six Livres de la République

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche


Les Six Livres de la République
1576



Page de titre.

Privilège du Roy.

Préface sur les Six Livres de la République de Jean Bodin à Monseigneur du Faur.

SOMMAIRE DES
CHAPITRES.

LIVRE I.

CHAP. I. Quelle est la fin principale de la République bien ordonnée.

CHAP. II. Du ménage & la différence entre la République & la famille.

CHAP. III. De la puissance maritale, & s’il est expédient renouveler la
 loy de répudiation.

CHAP. IIII. De la puissance paternelle, & s’il est bon d’en user comme les 
anciens Romains.

CHAP. V. De la puissance seigneuriale, & s’il faut soufrir les esclaves en
 la République bien ordonnée.

CHAP. VI. Du citoyen, & la différence d’entre le citoyen,le suget, l’estran
ger, la ville, cité & République.

CHAP. VII. De ceux qui sont en protection, & la différence entre les alliez estrangers, & sugets.

CHAP. VIII. De la seureté & droits des alliances, & traitez entre les Prin
ces.

CHAP. IX. De la souveraineté.

CHAP. X. Du Prince tributaire, ou feudataire, & s’il est souverain, & de
 la prérogative d’honneur entre les Princes souverains.


CHAP. XI. Des vrayes marques de souveraineté.

LIVRE II.


CHAP. I. De toutes sortes de Républiques en général.

CHAP. II. De la monarchie seigneuriale.

CHAP. III. De la monarchie Royale.


CHAP. IIII. De la monarchie tyrannique.

CHAP. V. S’il est licite d’attenter a la personne du tyran, & après sa mort
 anuller, & casser ses ordonnances.

CHAP. VI. De l'estat Aristocratique.

CHAP. VII. De l'estat populaire.

LIVRE III.

CHAP. I. Du sénat & de sa puissance.

CHAP. II. Des officiers & Commissaires.

CHAP. III. Des magistrats.

CHAP. IIII. De l’obéissance que doibt le magistrat aux loix & au Prince souverain.

CHAP. V. De la puissance des magistrats sur les particuliers.

CHAP. VI. De la puissance que les magistrats ont les uns sur les autres.

CHAP. VII. Des corps & collèges, estats & communautez.

LIVRE IIII.

CHAP. I. De la naissance, acroissement, estat fleurissant, décadence & ruine des Républiques.

CHAP. II. S’il y a moyen de sçavoir les changemens, & ruines des Républiques à l’advenir.


CHAP. III. Que les changemens des Républiques, & des loix ne se doibt
 faire tout a coup.

CHAP. IIII. S’il est bon que les officiers d’une République soient perpétuels.


CHAP. V. S’il est expédient que les officiers d’une République soient d'acord.

CHAP. VI. S’il est expédient que le Prince juge les sugets, & qu’il se communique souvent à eux.


CHAP. VII. Si le Prince és factions civiles se doibt joindre à l’une des parties. & si le suget doibt estre contraint de suivre l’un ou l’autre, 
avec les moyens de remédier aux séditions.

LIVRE V.

CHAP. I. Du reiglement qu'il faut tenir pour accommoder la forme de République à la diversité des hommes, & le moyen de cognoistre le naturel des peuples.

CHAP. II. Les moyens de remédier aux changemens des Républiques.


CHAP. III. Du loyer & de la peine.

CHAP. IIII. Si les biens des condamnez doivent estre appliquez au fisque, ou 
employez aux œuvres pitoyables, ou laissez aux héritiers.

LIVRE VI.

CHAP. I. De la censure & s’il est expédient de lever le nombre des sugets, 
& les contraindre de bailler par déclaration les biens qu’ils ont.

CHAP. II. Des finances.

CHAP. III. Le moyen d’empescher que les monnoyes soyent altérées de pris, 
ou falsifiées.

CHAP. IIII. Comparaison des trois formes de Républiques, & des commmmoditez & incommoditez de chacune : & que la monarchie 
Royale est la meilleure.

CHAP. V. Que la monarchie bien ordonnée ne tombe en chois, ny en sort, ny en quenoille, ains quelle est dévolue par droit successif au
 masle le plus proche de l’estoc paternel & hors partage.

CHAP. VI. De la Justice distributive, commutative, & harmonique, & la quelle des trois est propre à chacune République.

FIN.

Fautes trouvées en l'impression.