Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/578

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
432
ANNALES DU MUSÉE GUIMET
Nous sacrifions à toute la Lumière infinie 17 v. p. 431.

Nous sacrifions à tous les animaux, à ceux qui vivent dans l’eau, à ceux qui vivent sous terre, à ceux qui volent, à ceux qui courent, à ceux qui paissent 19 [1]

.

10 [47]. Nous sacrifions à toutes les bonnes et saintes créations, pleines de bonté, ô Ahura Mazda, que tu as créées, nombreuses et bonnes, et qui ont droit au sacrifice et à la prière de par leur sainteté parfaite.

Nous sacrifions à toutes les montagnes, sièges de félicité sainte.

Nous sacrifions à tous les lacs, créés par Mazda.

Nous sacrifions à tous les feux.

Nous sacrifions à toutes les paroles bien dites 20 [2].
11 [54]. Nous sacrifions à toutes ces compagnes de Dévotion, compagnes de Piété Parfaite 21 [3] : qu’elles soient là pour nous protéger, nous tenir et entretenir, pour veiller sur nous, et pour notre paix de conscience !

Nous faisons appel et sacrifions aux bienfaisantes Gàthas, souveraines des Maîtres 22 [4], saintes ; pour nous protéger, nous tenir et entretenir, pour veiller sur nous, et pour notre paix de conscience !

Nous faisons appel et sacrifions à notre âme à nous-même, pour nous protéger, nous tenir et entretenir, pour veiller sur nous.
12 [57]. Nous sacrifions à Haurvatàt 23 [5] saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à Ameretât, saint, maître de sainteté.

Nous sacrifions à la Révélation d’Ahura 24 [6], sainte, maître de sainteté.

Nous sacrifions à la Loi d’Ahura 25 [7] sainte, maître de sainteté.

Nous sacrifions au puissant Yasna Haptañhâiti, saint, maître de sainteté.
13 [61]. Le saint Zarathushtra voudrait un ami qui le protège 26 [8]. Je dis
  1. 19. Voir Vispéred 1, 1, texte et notes.
  2. 20. Voir XVI, note 2.
  3. 21. Cf. LVIII, 1. Il s’agit des Gâthas.
  4. 22. Voir LIV, note 12.
  5. 23. Voir page 24.
  6. 24. Littéralement « les Questions d’Ahura », âhùirim frashnem, c’est-à-dire la chose demandée à Ahura et donnée dans ses réponses, la Révélation, ou comme dit le Commentaire, « l’Avesta et le Zend ».
  7. 25. tkaèshem, c’est-à-dire la loi civile, dâtistàn, définie vicîr dàtôbarîk « décision et jugement ». Cf. Vispéred I, note 49.
  8. 26. hvô ashava Zarathushtrô urvathem thràtârem isôit, cf. XLVI, 14 a (Zarathushtra kas tê asbava urvathô) et LI, 11 a ; Frashaoshtra sera cet ami : cf. XLVI, 16 ; LI, 17.