Page:Annales du Musée Guimet, tome 21.djvu/628

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page n’a pas encore été corrigée
482
ANNALES DU MUSÉE GUIMET



KARDA 17 (SP. 20)


Zôt et Râspî ensemble :
1. Ashem vohû. La sainteté est le bien suprême… etc. (3 fois).

Nous nous emparons des bonnes pensées 1 [1], des bonnes paroles, des bonnes actions qui sont dans le Yasna Haptanhâiti 2 [2].

Nous nous emparons de l’Ashem vohû (3 fois).



________________




KARDA 18 (SP. 21)

Ce Karda vient dans le Vd. Sadé après la Gâtha Ushtavaiti (Yasna XLIII-XLVI).

_________


0. Nous sacrifions à Ahura Mazda, saint, maître de sainteté… 1 [3].


Nous sacrifions à la Gâtha Ushtavaiti, saint, maître de sainteté,


avec les vers, avec les stances, avec le sens ; avec les questions et les contrequestions ; avec les paroles qui se répètent deux fois ;

récitée avec bonne récitation, offerte en sacrifice avec bonne offrande ;

avec la connaissance, l’évidence, le désir, le pouvoir, la maîtrise, les faveurs que donne Ahura Mazda à l’esprit qui le confesse pleinement, dans le dévouement de la conscience 2 [4].




  1. 1. C’est-à-dire nous nous les assimilons.
  2. 2. Cf. le début du Yasna Haptanhâiti : XXXV, 2.
  3. 1. Reproduit 0 de Vp. XIII ( : Yasna LXXI, 2-3).
  4. 2. Comme plus haut, Vp. XIV, 1-2.