Page:Boccace - Décaméron.djvu/650

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
632
TABLE DES MATIÈRES
Nouvelle IV. – Messer Gentile de Carisendi, de retour de Modène, tire du tombeau où on l’avait ensevelie comme morte, une dame aimée de lui. Revenue à elle, cette dame accouche d’un enfant mâle, et messer Gentile la rend, elle et l’enfant, à Niccoluccio Caccianimico, son mari 
 554
Nouvelle V. – Madame Dianora demande à messer Ansaldo un jardin aussi beau en janvier qu’au mois de mai. Messer Ansaldo, avec l’aide d’un nécromancien, le lui donne. Son mari lui accorde la permission de se mettre à la disposition de messer Ansaldo. Celui-ci ayant appris la générosité du mari, la relève de sa promesse, et de son côté le nécromancien, sans rien vouloir de lui, tient messer Ansaldo pour quitte 
 560
Nouvelle VI. – Le roi Charles le Victorieux, étant vieux, devient amoureux, d’une jeune fille. Rougissant de son fol amour, il la marie honorablement ainsi qu’une de ses sœurs 
 564
Nouvelle VII. – Le roi Pierre ayant appris le fervent amour que lui portait Lisa, va la voir pendant qu’elle est malade et la console. Puis il la marie à un gentil chevalier, la baise au front, et dès ce moment se proclame pour toujours son chevalier 
 569
Nouvelle VIII. – Sophronie se croyant la femme de Gisippe devient celle de Titus Quintus Fulvius et part avec lui pour Rome où Gisippe arrive lui-même en pauvre état. Se croyant méprisé par Titus, il s’accuse d’avoir tué un homme afin de trouver la mort. Titus l’ayant reconnu, se déclare l’auteur du meurtre pour sauver Gisippe ; ce que voyant, le véritable coupable se dénonce lui-même. Sur quoi, tous sont mis en liberté par Octave, et Titus donne sa sœur pour femme à Gisippe et lui fait partager tout son bien 
 575
Nouvelle IX. – Le Saladin, déguisé en marchand, est honorablement traité par messer Torello. Ce dernier, partant pour la croisade, fixe à sa femme un délai pour se remarier. Il est fait prisonnier et est conduit vers le Soudan en qualité de fauconnier. Le Soudan le reconnaît, se fait reconnaître par lui et le comble d’honneurs. Messer Torello tombe malade et est transporté en une nuit à Pavie par l’art d’un magicien. Il assiste aux noces qui se faisaient pour sa femme qui se remariait, est reconnu par elle, et rentre avec elle dans sa maison 
 590
Nouvelle X. – Le marquis de Saluces, forcé par les prières de ses vassaux de prendre femme, afin de la prendre à sa fantaisie, épouse la fille d’un vilain de laquelle il a deux enfants qu’il fait semblant de faire tuer. Puis, donnant à croire à sa femme qu’il ne veut plus d’elle et qu’il a pris une autre femme, il fait revenir chez lui sa fille comme si elle était sa nouvelle femme, après avoir chassé la première en chemise. Quand il a vu qu’elle prenait toutes ces épreuves en patience, il la reconduit dans sa maison, la tenant pour plus chère que jamais ; il lui montre ses enfants devenus grands et l’honore et la fait honorer comme marquise. 
 605


FIN DE LA TABLE DES MATIÈRES.





Imprimerie de DESTENAY, à Saint-Amand (Cher)








Imprimerie de DESTENAY, à Saint-Amand (Cher)