Page:Buies - La Province de Québec, 1900.djvu/278

La bibliothèque libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Cette page a été validée par deux contributeurs.
270
la province de québec

* * *

Lors de la première année de la Confédération le commerce interprovincial ne représentait encore qu’environ quatre millions de dollars, et le commerce entre le Nord-Ouest et les provinces situées sur les rives du Saint-Laurent n’avait d’importance aucune.

Mais quels changements inattendus allaient s’accomplir dans le cours de quelques années seulement ! Déjà, en 1889, la valeur du commerce interprovincial était estimé à 80,000,000 de dollars, plus de 400 millions de francs. On l’établissait de la manière suivante, en la répartissant par sections, suivant la position géographique des provinces.


À l’ouest des provinces maritimes 
  
$26,000,000
Entre les provinces de l’Est via les chemins de fer des États-Unis 
  
1,500,000
Entre le Canada oriental et occidental, par le chemin de fer du Pacifique canadien et les chemins de fer des États-Unis 
  
24,500,000
À l’est d’Ontario et de Québec 
  
28,000,000

Total approximatif du commerce interprovincial 
  
$80,000,000

Cette valeur était calculée d’après le tonnage du commerce côtier, en supposant que chaque tonne représentât $4.25 (environ 22 fr. 50) et que le tonnage fût la mesure à peu près exacte du commerce interprovincial.